13 octobre 2011

Ma taille ?

Quelle est ma taille? Si je suis identifié au corps, je réponds 1m 84. Mais il ne s'agit là que de la taille du corps, non de la mienne. Quelle est ma taille? Si je ferme les yeux, je ne peux trouver aucun limite à la conscience, à la présence. Aucune limite vers le haut, vers le devant, vers le bas. Je ne peux trouver une frontière qui séparerait cette présence que je suis et le monde; pas de distance entre un intérieur et un extérieur. Partout je m'étends à l'infini. A la fois partout et nulle part. Quelle est ma taille? Je... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

27 juin 2011

La brise qui tout emporte

Il fait chaud sur Paris ce soir ; je suis sur le balcon et une brise souffle sur ma peau. Mais si je ferme les yeux, je réalise que personne ne ressent cette chaleur et ce souffle. Il n'y a pas ici un sujet percevant des objets ; il n'y a pas ici de distance entre un observateur solide et des phénomènes. Je ne suis pas enfermé dans un sac de peau à forme humaine, coincé à l'intérieur d'une boite que le vent extérieur viendrait toucher. Non, non... En prêtant attention à ce qui est donné dans l'expérience de l'instant présent, je... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2011

joie

Le bonheur est vraiment simple; il s'agit juste d'être vacant pour laisser le monde peindre son tableau sur la conscience. Juste disparaitre et voilà la joie qui vous fait jubiler. Jubilation de la transparence, de l'immensité, de la liberté et du jeu. C'est un sacré mystère que cette absence-présence ! Dans le jardin, des enfants jouent. Ce sont mes rires que j'entends!  
Posté par josleroy à 10:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2011

Sommes-nous sans limite?

Un lecteur du blog m'écrit pour me dire qu'il n'a pas l'impression que la vision soit sans limite ou infinie, contrairement à ce que j'affirme. C'est une remarque intéressante. Prenons conscience d'abord de notre immensité les yeux fermés. Quand je ferme les yeux, je peux très facilement percevoir l'absence de limite de l'espace que je suis. Les yeux clos, je ne trouve aucune frontière à mon être : ni en haut, ni en bas, ni devant, ni derrière...partout, à l'infini, je suis.Les sensations apparaissent dans cet espace infini et sans... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2010

Immense

J'ai reçu un message sur mon téléphone de J.F hier, après l'atelier de vendredi: "Mes genoux se sont dérobés sous moi. Je suis immense et j'accueille tout. Ici impossible d'avoir un nom" Quand on marche et qu'on regarde droit devant, le corps est invisible. On ne voit plus ni ses jambes, ni ses genoux. Je suis alors juste une vision sans observateur. Un pur et vaste regard. Cette conscience n'a pas de nom en effet ; elle n'appartient à personne; elle n'a aucune caractéristique. Elle est vide et parce que vide, remplie par... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2010

Echos de l'atelier du 8 janvier 2010 à Paris

"Serge : On croit regarder le monde à partir de deux yeux, de deux petites billes; en fait, lorsque je regarde au plus près de moi, c'est un espace. josé: Oui, en fait on regarde à partir d'un immense espace qui englobe la pièce. Si on sortait là dans Paris, par exemple, si on allait au sommet de la Tour Eiffel, on verrait toute l'Ile de France dans cet espace. Si on regarde le ciel, on a toute la voie lactée.Cet espace, au-dessus de nos épaules, est infini. Et nous n'avons jamais regardé le monde autrement qu'à partir de cette... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,