Eveil et philosophie, blog de José Le Roy

26 juin 2017

Corrigés de philosophie du Bac

Voici quelques corrigés de sujets de bac philo juin 2007 par des professeurs de philosophie.

Chacun dure 15 mn.

Les sujets en série L

- Suffit-il d'observer pour connaître ?

- Tout ce que j'ai le droit de faire est-il juste ?

- Pour le commentaire de texte, un extrait du "Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes" (1755), de Jean-Jacques Rousseau :

"Un Auteur célèbre*, calculant les biens et les maux de la vie humaine et comparant les deux sommes, a trouvé que la dernière surpassait l'autre de beaucoup et qu'à tout prendre la vie était pour l'homme un assez mauvais présent. Je ne suis point surpris de sa conclusion ; il a tiré tous ses raisonnements de la constitution de l'homme Civil : s'il fût remonté jusqu'à l'homme Naturel, on peut juger qu'il eût trouvé des résultats très différents, qu'il eût aperçu que l'homme n'a guère de maux que ceux qu'il s'est donnés lui-même, et que la Nature eût été justifiée.

Ce n'est pas sans peine que nous sommes parvenus à nous rendre si malheureux. Quand d'un côté l'on considère les immenses travaux des hommes, tant de Sciences approfondies, tant d'arts inventés ; tant de forces employées ; des abîmes comblés, des montagnes rasées, des rochers brisés, des fleuves rendus navigables, des terres défrichées, des lacs creusés, des marais desséchés, des bâtiments énormes élevés sur la terre, la mer couverte de Vaisseaux et de Matelots ; et que de l'autre on recherche avec un peu de méditation les vrais avantages qui ont résulté de tout cela pour le bonheur de l'espèce humaine, on ne peut qu'être frappé de l'étonnante disproportion qui règne  entre ces choses, et déplorer l'aveuglement de l'homme qui, pour nourrir son fol orgueil et je ne sais quelle vaine admiration de lui-même, le fait courir avec ardeur après toutes les misères dont il est susceptible et que la bienfaisante nature avait pris soin d'écarter de lui."

Les sujets en série ES

- La raison peut-elle rendre raison de tout ?

- Une œuvre d'art est-elle nécessairement belle ?

- Pour le commentaire de texte, un extrait du "Léviathan" (1651) de Thomas Hobbes :

"Etant donné […] qu'il n'existe pas au monde de République où l'on ait établi suffisamment de règles pour présider à toutes les actions et paroles des hommes (car cela serait impossible), il s'ensuit nécessairement que, dans tous les domaines d'activité que les lois ont passés sous silence, les gens ont la liberté de faire ce que leur propre raison leur indique comme étant le plus profitable. Car si nous prenons la liberté au sens propre de liberté corporelle, c'est-à-dire le fait de ne pas être enchaîné, ni emprisonné, il serait tout à fait absurde, de la part des hommes, de crier comme ils le font pour obtenir cette liberté dont ils jouissent si manifestement.

D'autre part, si nous entendons par liberté le fait d'être soustrait aux lois, il n'est pas moins absurde de la part des hommes de réclamer comme ils le font cette liberté qui permettrait à tous les autres hommes de se rendre maîtres de leurs vies. Et cependant, aussi absurde que ce soit, c'est bien ce qu'ils réclament ; ne sachant pas que les lois sont sans pouvoir pour les protéger s'il n'est pas un glaive entre les mains d'un homme (ou de plusieurs), pour faire exécuter ces lois. La liberté des sujets ne réside par conséquent que dans les choses que le souverain, en réglementant les actions des hommes, a passées sous silence, par exemple la liberté d'acheter, de vendre, et de conclure d'autres contrats les uns avec les autres ; de choisir leur résidence, leur genre de nourriture, leur métier, d'éduquer leurs enfants comme ils le jugent convenable et ainsi de suite."

Les sujets en série S 

- Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?

- Peut-on se libérer de sa culture ?

- Pour le commentaire de texte, un extrait de "Dits et Ecrits" (1978) de Michel Foucault :

"A la limite, la vie, c'est ce qui est capable d'erreur. Et c'est peut-être à cette donnée ou plutôt à cette éventualité fondamentale qu'il faut demander compte du fait que la question de l'anomalie traverse de part en part toute la biologie. A elle aussi qu'il faut demander compte des mutations et des processus évolutifs qu'elle induit. À elle qu'il faut demander compte de cette mutation singulière, de cette 'erreur héréditaire' qui fait que la vie a abouti avec l'homme à un vivant qui ne se trouve jamais tout à fait à sa place, à un vivant voué à 'errer' et destiné finalement à l''erreur'.

Et si on admet que le concept, c'est la réponse que la vie elle-même donne à cet aléa, il faut convenir que l'erreur est à la racine de ce qui fait la pensée humaine et son histoire. L'opposition du vrai et du faux, les valeurs qu'on prête à l'un et à l'autre, les effets de pouvoir que les différentes sociétés et les différentes institutions lient à ce partage, tout cela même n'est peut-être que la réponse la plus tardive à cette possibilité d'erreur intrinsèque à la vie.

Si l'histoire des sciences est discontinue, c'est-à-dire si on ne peut l'analyser que comme une série de 'corrections', comme une distribution nouvelle du vrai et du faux qui ne libère jamais enfin et pour toujours la vérité, c'est que, là encore, l''erreur' constitue non pas l'oubli ou le retard d'une vérité, mais la dimension propre à la vie des hommes et au temps de l'espèce."

 

Bac S 2017 corrigé du sujet 1 de philo - (droits, intérêts)

Bac S 2017 corrigé du sujet 2 de philo -dissertation sur la culture et la liberté

Bac S 2017 corrigé du sujet 3 de philo - commentaire de texte de Foucault

Bac ES 2017 corrigé du sujet 1 de philo (la raison)

Bac ES 2017 corrigé du sujet 2 de philo (l’art)

Bac ES 2017 corrigé du sujet 3 de philo (texte de Hobbes)

Bac L 2017 corrigé du sujet 1 de philo (observer- connaître)

Bac L 2017 corrigé du sujet 2 de philo (droit)

Bac L 2017 corrigé du sujet 3 de philo - texte de Rousseau

Posté par josleroy à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juin 2017

Être clair

1375533180

 

J'ai eu le temps ces jours-ci de regarder certaines videos d'enseignants contemporains qui parlent de l'éveil (je ne donnerai pas de noms). Ce qui m'a frappé c'est qu'il y a parfois un mélange de plusieurs choses très différentes :

On trouve les enseignements sur la non-dualité, sur l'advaita qui évoquent la Présence ou le Soi ou la vacuité, mais à ces enseignements se rajoutent beaucoup d'autres choses qui n'ont rien à voir avec la non-dualité.

On y entend parler d'éléments sur l'occultisme : l'éveil apporterait des pouvoirs de claire voyance, de channelling, de perceptions extralucides.

On trouve aussi des délires sur les pensées positives : avec l'éveil notre vie va s'améliorer, nous allons moins tomber malade ; l'univers va répondre à notre harmonie intérieure par une harmonie extérieure; nous allons trouver le compagnon ou la compagne qu'il nous faut...etc..

A cela se rajoute aussi des croyances religieuses : on y parle comme nos anciens curés du haut de leur chaire de Dieu ou du Christ ou des Anges...comme si l'éveil donnait des connaissances religieuses particulières.

Tout cela constitue une salade qui écoeure plus qu'elle ne nourrit, qui est séduisante sans doute pour certains puisque beaucoup de nos désirs égotiques ont ainsi la perspective d'être satisfaits (ne plus tomber malade, communiquer avec des maitres dans le Ciel, ...que sais-je ?), mais qui conduit en réalité à des confusions.

Le salon zen à Paris étale sur un même espace toutes ces confusions : pierres sacrées, livres sur les anges, tarot de marseille, livres de Jean Klein (chez Almora), CNV, ....

Il convient de distinguer différents niveaux : d'une part le religieux (croyances, rites, symboles...), l'occulte (pouvoirs extra sensoriels, ) et les croyances psychologiques (ma vie sera enfin sans problème...) du niveau  - que faute de mieux j'appelle "non-duel"- qui est au-delà des pensées et des croyances, et n'a finalement rien à voir avec les trois autres (qui sont en grande partie issus de superstitions prémodernes).

L'éveil ne donne aucun pouvoir psychique, ne fait pas disparaitre les problèmes de l'existence, ne garantit pas que vos désirs égotiques seront accomplis ou que vous ne tomberez jamais malade et ne fait pas de vous un nouveau Moïse.

L'éveil vous permet simplement de vivre l'existence à partir de l'absence d'un soi séparé.

Et cette découverte vous octroie le plus grand des pouvoirs : celui d'être un avec le monde.

 

jlr

 

Posté par josleroy à 23:16 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Le bureau

illumination2

Merci à Cliff Pollard

Posté par josleroy à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'éveil et le travail

charlot2

J'entends souvent parler de "travail spirituel" ; la pratique serait comparée à un travail :

Il faudrait travailler pour voir sa vraie nature...

Il faut bosser...

Et sans travail on n'y arrive pas....

Eh bien,pour moi, l'éveil ou la pratique n'a pas grand chose à voir avec le travail...

Je sais ce qu'est le travail : c'est un effort accompli en vue de satisfaire des besoins. Le boulanger travaille; le professeur travaille quand il corrige les copies.

Et dans la comparaison de l'éveil avec le boulot, il y a l'idée que c'est dur, qu'il faut en baver, et que c'est difficile et lointain....

Stop.

Relax.

L'éveil est une détente dans l'évidence de l'instant présent.

Il n'y a rien à faire, à produire, à créer pour cela...

Au contraire.

Si j'arrête d'être agité, affairé, travailleur et que je me pose dans l'attention nue de la conscience

alors je peux voir l'éclatante évidence et m'y reposer, m'y relaxer.

Enfin, je me permets de regarder le monde et l'espace vaste de la conscience.

J'abandonne, je laisse tomber toute idée de travail.

Car j'y suis déjà.

L'espace au-dessus de vos épaules n'est-il pas grand ouvert en ce moment-même ?

jlr

 

 

 

 

Posté par josleroy à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2017

David Dubois chez Almora : jeudi 29 juin

J'aurai le plaisir de dialoguer avec David Dubois au sujet de son dernier livre publié chez Almora

Jeudi 29 juin

19h

43 avenue Gambetta

75020

david

Posté par josleroy à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Reconnaître la vacuité de l'esprit

Encore un texte qui pointe directement vers la nature de l'esprit.

jlr

mountain-tibet-the-spirit-of-tibet-wind-sky-stones-rock

"Quelle que soit la définition donnée de l'esprit, comme par exemple d'être par nature Claire Lumière, il demeure au-delà de tout ce que nous pouvons dire ou penser de sa forme, de sa couleur, de son aspect ressemblant à telle ou telle chose, de sa situation à l'intérieur ou à l'extérieur du corps, etc.

En cela, il est semblable au ciel.

Que pouvons-nous voir de l'esprit ? Est-il dehors, dedans ou bien quelque part entre les deux ? Quelle est sa couleur, sa forme, son essence propre ? Quelle est son origine, sa fin ? Où demeure-t-il ?

La réponse à ces questions est "la vision de ne rien voir" : en effet, l'esprit ne peut, le moins du monde, être décrit ; il n'a pas d'existence réelle et, où que nous le cherchions, dedans, dehors ou dans les dix directions, nous ne le trouverons point puisque la nature propre de l'esprit étant vacuité, elle est non-existante. Cela ne veut pas dire que l'esprit a une nature existante que nous sommes incapables de trouver, mais plutôt que la meilleure vision réside dans le fait de voir la totale absence d'existence de l'essence de l'esprit.

Pour ne pas avoir vu la vacuité et l'absence d'ego en tant que telles, nous avons erré dans le cycle des existences ; aujourd'hui, grâce aux instructions d'illustres Lamas, nous pouvons réellement voir l'invisible : l'incontestable état naturel qui nous est propre, la vacuité fondamentale originelle. Puisqu'il en est ainsi, établissons-nous dans cet état véritable sans essayer de changer quoi que ce soit !"

Lama Guendoune, Reconnaissance de la nature essentielle de l'esprit

source http://www.jutier.net/contenu/guendu15.htm

Merci à Jean-Louis

Posté par josleroy à 17:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Rap Philo

Trouvaille de ma fille ado...

Rap Philo ...alors là...les bras m'en tombent...yeah man

 

Posté par josleroy à 15:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 juin 2017

Ateliers juin, juillet

Bonjour

voici les derniers ateliers de l'année en juin et en juillet consacrés à l'éveil à sa vraie nature avec les outils de Douglas Harding.

La reprise se fera en septembre.

Passez de bonnes vacances dans la VACANCE

José Le Roy

 

renseignements http://www.visionsanstete.com/ateliersVST/ateliers.html

 


Juin 2017

Réunion Internet sur l'enseignement de Douglas Harding avec José Le Roy

de 20h30 à 21h30h

Jeudi 22 juin

Dernière soirée avant la reprise en septembre

gratuit

contact : joseleroy29@gmail.com

 

 


 

Paris : 30 juin

Vendredi à 20h30

atelier avec José Le Roy, Lorene Le Roy et Serge Durand

Dernier atelier à Paris avant la reprise en septembre

gratuit

contact : joseleroy29@gmail.com

 


 

Juillet

Ardèche :

Atelier en Ardèche

au centre Terreaulumière

Avec Catherine Harding et José Le Roy

Une semaine pour s'éveiller à sa vraie nature, se recentrer grâce aux outils mis au point par Douglas Harding

Arrivée dimanche 9 juillet en fin d'après-midi

début du stage lundi matin à 10 heures

fin du stage vendredi soir à 19 heures

départ samedi matin 15 juillet après le petit déjeuner.

 

Fiche de réservation RESERVATION à renvoyer à Terreaulumière

Contact : joseleroy29@gmail.com

Posté par josleroy à 22:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Regarde l'esprit

 

 

Khenchen_Tashi_Ozer

 

"La racine de la méditation , c'est l'esprit se regardant lui-même.
Si tu ne peux rien trouver du tout, demeure simplement au sein de l'expérience.
Si des pensées sauvages t'abordent, regarde simplement leur nature:
Si elles s'évanouissent, demeure simplement au sein de l'expérience.
Si soudain, tu ressens que la méditation a disparu, ne te demande pas où elle a pu aller, simplement regarde...
Si tu te demandes: où est-elle partie?, demeure simplement sur cette pensée".

Khenchen Tashi Özer (1836-1910)
source http://www.lotsawahouse.org/tibetan-masters/khenchen-tashi-ozer/advice-for-satsa-drupgen
The root of meditation is mind looking at itself:
If you can’t find anything at all, simply rest within the experience.
If wild thoughts accost you, simply look at their nature –
If they vanish, simply rest within the experience.
If you suddenly feel the meditation has vanished, don’t wonder where it may have gone, just look…
If you wonder, ‘where’s it gone?’ Simply rest in that thought.
merci à Patrice, vu sur Khordong

Posté par josleroy à 21:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Dzogchen au Tibet et bouddhisme Chan : quel rapport et quelle différence ? (Philippe Cornu)

Philippe Cornu nous parle ici des différences entre le bouddhisme Chan chinois et le bouddhisme tibétain

 

lin-tsi          longchenpa

 Lin-si et Longchenpa

 

 

 

 

 

Posté par josleroy à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,