20 juin 2017

Dans l’Espace où il n’y a rien à saisir

  Texte dzogchen attribué à Buddhagupta ou Buddhaguhya (Sangs rgyas sbas pa),  le sBas pa’i sgum chung , “Les petites graines cachées”,   "Hommage au Vainqueur, le glorieux Samantabhadra ! Comment la profonde absence de discursivité Peut-elle être perçue en tant qu’objet de l’esprit? Dans l’expérience de la profonde absence de conceptualisation, Il n’y a rien à part l’expérience elle-même. Les phénomènes sont juste tels quels Et ne s’imbriquent pas les uns dans les autres. Quelle que soit la profondeur des... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2017

La liberté

  S'éveiller à l'espace de la conscience procure une liberté infinie, vraiment absolue, inimaginable en fait. Car on découvre alors un ESPACE vide et transcendant dans lequel tout peut apparaitre et disparaitre. L'ESPACE de la conscience est au-delà des pensées, des émotions, des sensations qui auparavant nous enfermaient en elles. J'étais emprisonné dans mes pensées, coincé dans mes émotions, indentifié à mes sensations. Je me réduisais à mes opinions, à mes sentiments, à mon corps. J'étais petit, limité, embastillé. ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 février 2017

S'espacifier

De retour des Cévennes, de la solitude et de la nature sauvage, je retrouve Paris et internet ! Il est vrai qu'on peut voir sa vraie nature partout, à Paris dans le métro, dans un supermarché... Mais il est vrai aussi que les paysages larges, vastes, beaux, comme ceux que je viens de voir sur le Mont Lozère, par exemple, ont le pouvoir de nous élargir avec eux, de nous espacifier. Quel bonheur d'accueillir dans l'Ouvert que je suis, cette farouche et immense beauté enneigée. Henri Michaux - sous prise de drogue - avait... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 janvier 2017

Vaste

Certains textes sont tellement précis qu'ils peuvent par leur seule lecture, conduire à l'éveil. Je trouve celui-ci dessous, écrit par le maitre tibétain Shabkar, d'une remarquable précision :   « Lorsque vous arriverez à la vacuité qui n'a ni couleur ni forme, cherchez si il existe un centre ou une circonférence. Convaincu que milieu et cotés sont identiques, cherchez si il existe un intérieur et un extérieur. Ne trouvant pas de différence entre intérieur et extérieur, vous arrivez au savoir, aussi vaste que... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 janvier 2017

L'espace se découvre

  "La destinée ne se rapporte qu'au nom et à la forme. Puisque vous n'êtes ni le corps ni le mental, la destinée n'a aucun contrôle sur vous. Vous êtes complètement libre. La tasse est conditionnée par sa forme, sa matière, son usage etc. Mais l'espace au sein de la tasse est libre. Il se trouve qu'il est dans la tasse seulement lorsqu'il est vu avec la tasse. Autrement, il est simplement l'espace. Tant que le corps existe, vous semblez être incarné. Sans le corps, vous n'êtes pas désincarné, vous êtes simplement." ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2016

C'est dans cet état que l'on doit rester

  "Etablissez-vous dans un état où vous ne cherchez pas à créer ou à produire quoi que ce soit mentalement, où vous ne vous tournez pas vers l'extérieur, où vous ne plongez pas non plus vers l'intérieur ; l'esprit demeure simplement en lui-même. Voyez si l'esprit est, oui ou non, vide, clair et doté de la capacité de connaitre. Comprendre ce qu'est cet esprit vide, clair et connaissance est une expérience infiniment ouverte et vaste, dont on dit qu'elle est dépourvue de centre et de limite, semblable à l'espace. C'est dans... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 décembre 2016

Journée de folie

Aujourd'hui j'ai eu une journée de folie, comme beaucoup d'entre vous sans doute. Ce matin, j'ai conduit une de mes filles à l'école, puis je suis revenu poursuivre la traduction d'un livre d'anglais pour Almora; puis je suis allé prendre un cours de sanskrit de deux heures, puis je suis revenu dare dare à la maison pour conduire mon autre fille chez le dentiste à l'autre bout de Paris, puis j'ai foncé à toute vitesse au Lycée pour un conseil de classe, puis je suis revenu à fond de train à la maison pour participer à la soirée... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:46 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
03 novembre 2016

L'esprit n'est pas dans la tête

    "L'esprit n'est pas dans la tête".Francisco J. Varela   Un extrait d'un texte de Yongey Mingyur Rinpoché, fils de Tulku Urgyen Rinpoche, un des plus grands maitres dzogchen     "Une question me troublait encore, malgré tout. Si le cerveau est un orchestre, comme le suggérait le professeur Livingston, ne devrait il pas y avoir un chef d' orchestre? Ne devrait il pas y avoir une cellule ou un organe, identifiable objectivement, pour diriger le tout? Nous pensons certainement comme s'il existait... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 octobre 2016

Mêle ton esprit au ciel immaculé

  "Parfois, analyse ton esprit ; Assure-toi qu'il n'est pas une chose tangible, Qu'il est dépourvu de centre et de périphérie. Laisse ensuite cette découverte Prendre toute son ampleur.   Parfois, mêle ton esprit au ciel immaculé; Elève-le, étends-le, Et laisse-le grand ouvert, Tel un espace à la fois immense et omniprésent." Shri Simha,     Shri Simha ou Singha est un des premiers maitres dzogchen du Tibet. Cité ici par Fabrice Midal, dans Transformez votre vie grâce au Bouddha.
Posté par josleroy à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2016

L'Ouvert

Quand je dis parfois - et même souvent - qu'il s'agit d'être attentif à l'espace ouvert au-dessus de ses propres épaules, il faut comprendre qu'il ne s'agit là que d'une indication pédagogique. Car l'espace ouvert que nous sommes n'est, bien sûr, situé nulle part et c'est pourquoi il est partout. L'Ouvert éveillé ne se trouve pas davantage au-dessus des épaules qu'ailleurs. Comment situer le non-situable ? Comment localiser ce qui n'est pas une chose situable ? L'Ouvert n'est dans aucun lieu, puisque tous les lieux sont en lui, le... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,