10 février 2011

le Rien

Je n'ai jamais eu peur du Rien. Jamais. En lui j'ai immédiatement trouvé la plénitude et la liberté. Le Rien m'a soudainement libéré de mes problèmes en me sortant de la prison du moi limité.Depuis, il est ma ressource, ma joie et mon sens.Mon souffle et mon être.Je ne peux vivre sans lui, même un instant. Nous sommes Un. Je dis Le Rien, mais Cela n'est pas le Néant. Au contraire, il est le Tout et l'au-delà du Tout. Le mystère et la solution. Dans le Rien,  je disparais. Et tout refleurit. jlr
Posté par josleroy à 14:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2011

Nous sommes parfaits déjà

Nous sommes déjà parfaits tel que nous sommes. Nous n’avons pas à nous changer, à nous améliorer. Il ne s’agit pas de changer ses émotions mais de voir qui a des émotions, il ne s’agit pas d’améliorer son caractère (est-ce possible d’ailleurs ?) mais de voir qui a ce caractère. Il ne s’agit pas de ne plus penser ou de transformer ses pensées négatives en pensées positives mais de voir qui pense. Ici et maintenant rien ne nous sépare de notre vraie nature ; elle n’est pas autre que nous ; c’est ce que nous sommes vraiment ; il... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
24 janvier 2011

Sommes-nous sans limite?

Un lecteur du blog m'écrit pour me dire qu'il n'a pas l'impression que la vision soit sans limite ou infinie, contrairement à ce que j'affirme. C'est une remarque intéressante. Prenons conscience d'abord de notre immensité les yeux fermés. Quand je ferme les yeux, je peux très facilement percevoir l'absence de limite de l'espace que je suis. Les yeux clos, je ne trouve aucune frontière à mon être : ni en haut, ni en bas, ni devant, ni derrière...partout, à l'infini, je suis.Les sensations apparaissent dans cet espace infini et sans... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2011

Le vide primordial

"Le vide est absolu quand il subsiste seul, et rejette toute possibilité d'épithète.Tant que l'on parle d'intérieur ou d'extérieur, de créé ou d'incréé, de substance ou d'apparence, le Vide n'est pas encore absolu, il demeure quelque chose de relatif et de qualifié. Tout doit être laissé de coté, le Vide doit se tenir dépouillé de toutes frontières et alors son véritable visage nous frappe par son caractère primordial."D.T.Suzuki, Essais.
Posté par josleroy à 10:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2011

devenir le paysage

Un   été sans tête à Collioure J'ai passé il y a quelques années   une délicieuse semaine de vacances à Collioure, charmant port   de méditérannée, tout près de l'Espagne. La ville est si belle que de nombreux peintres célèbres l'ont immortalisée sur leurs toiles: Matisse, Derain; en fait le fauvisme est né là-bas.   Derain : port de Collioure Pour rappeler ce glorieux   passé, la mairie de Collioure a placé un peu partout dans le port des cadres vides à l'endroit exact où les artistes ont... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 novembre 2010

A cet instant il était vu qu’il n’y a personne

Je n'ai pas lu le livre de Sylvester J’espère que vous allez mourir bientôt, paru en 2008, mais j'en ai découvert un extrait sur le site très riche de la revue du 3ème millénaire et ici . Dans le passage ci-dessous, Sylvester a très bien rendu la vision à partir du vide. Ce qui me donne envie de lire le reste du livre. "Cela commence les samedis après-midi, à Hampstead, lors des discussions sur la non-dualité avec Tony Parsons. Je ne comprenais pas tout ce qui y était dit, mais quelque chose continuait de m’y attirer. Et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:23 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 novembre 2010

Déjà éveillé

Voilà un texte paru il y a un mois sur le site de Laya, mais que je viens de découvrir. Et je le trouve interessant dans sa fraicheur et sa spontanéité.L'essentiel est ici : l'absence d'observateur. Voir que personne ne regarde. Voilà l'éveil. C'est évident par exemple sur la video que j'ai mise en ligne hier. jlr Steven Norquist Là, maintenant vous voyez déjà à 100 % toute la vérité qui puisse jamais exister.Vous pensez que vous ne la voyez pas, mais il est impossible de l'éviter.Vous êtes complètement réalisé, et il ne peut... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:10 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2010

le vide et la joie

Pendant l'atelier de hier soir, Jean-François a dit très justement : "Dans le vide, il y a de la joie; la joie se lève du vide. Être quelqu'un, c'est réducteur." En effet, voir la vacuité de sa vraie nature révèle la joie pure d'être. D'où vient cette joie? De l'être, du je suis. Être quelqu'un, s'identifier au corps, aux pensées, limite l'immensité de l'être et le réduit. Si je me prend pour un individu, je deviens stressé, séparé de moi-même et du monde. En voyant que je ne suis rien, je vois que je suis tout, sans... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,
19 octobre 2010

Un exercice de Stephen Jourdain

J'ai rencontré Stephen Jourdain à plusieurs reprises, à Paris notamment, et j'ai toujours beaucoup apprécié sa parole, sa poésie et sa précision. Il savait transformer les mots en flèches filant droit vers l'éveil, droit vers la liberté et la splendeur du moi. Voici un petit texte de lui qui nous invite à un exercice d'éveil  : "UN SOI-DISANT GRANIT Je, personne intérieure, cesserai d'être dans la cons­cience de moi-même à l'instant précis où je commence­rai à ne plus me reconnaître dans ce qui émane de moi et dont je... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:34 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2010

Marcher et méditer

Beaucoup de méditations demandent d'être assis, comme le zen par exemple que j'ai beaucoup pratiqué.Mais la vision sans tete se pratique dans toutes les positions et en particulier debout. Marcher ou rester immobile debout est parfait pour voir sa vraie nature. Quand on marche, on ne voit ni son visage ni son corps. Il y a juste la vision, c'est-à-dire un espace clair et vide rempli par tout ce qui se présente. En fait, personne ne regarde et personne ne marche, mais les maisons, le sol, le ciel bougent dans la vacuité immobile et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,