Une des raisons qui semble rendre difficile l'accès à notre vraie nature est le fait qu'elle est transparente. Elle est sans couleur et sans forme. Son absence de caractéristiques nous aveugle.

Nous voyons les formes et les couleurs, nous percevons les phénomènes mais non Ce qui permet à tous ces phénomènes d'apparaitre.

Nous voyons les objets mais non la lumière qui rend la vision possible ; nous sommes conscients des phénomènes mais non de la conscience elle-même, sans laquelle pourtant rien n'est perçu.

Dans le bouddhisme dzogchen, on compare cette Source lumineuse (Rigpa) à une sphère de cristal.

Notre vraie nature est en effet pure comme du cristal, mais cette pureté même peut nous échapper. En effet, quand on place une boule de cristal sur une couleur, elle prend cette couleur ce qui nous la masque. Sur du rouge, elle devient rouge; sur du bleu, bleue.

L'analogie avec la boule de cristal est interessante aussi parce que de même qu'ue pièce reflétée apparait dans la boule, de même  tout apparait en nous: le monde des phénomènes apparait dans notre vraie nature (présence éveillée).

Pour trouver cette sphère de cristal, il suffit de regarder l'ouverture au-dessus de nos épaules dans laquelle le monde apparait.

Cette vacuité ressemble en effet à une sphère transparente.

jlr

 

cristal

(sphère de cristal dzogchen)

Il y a quelques années j'avais édité chez Almora un magnifique livre de Namkhai Norbu (Enseignements dzogchen traduit par Serge Zaludkoski récemment décédé), où Rinpoché évoquait cette boule de cristal.

 

"Nous ressemblons à quelque chose comme une boule de cristal. Une boule de cristal a toujours été pure et claire, c’est la qualité d’une boule de cristal. De même nous possédons nos qualités véritables dans nos trois sagesses primordiales, l’essence, la nature et l’énergie. Nous sommes dans cette connaissance.

En ce qui nous concerne, nous sommes comme une boule de cristal qui ne change jamais de nature, de qualité ou d’essence. Il n’y a rien à changer ou à développer. Pourtant celle-ci peut s’intégrer à n’importe quelle circonstance. Vous pouvez mettre une boule de cristal sur une table rouge et la boule devient rouge, sur une base verte elle semble être verte et sur une base multicolore, multicolore. La boule de cristal en elle-même ne change jamais. De la même façon quand nous sommes dans l’état de connaissance et de compréhension, même si nous marchons, restons debout, dormons ou mangeons, cela n’a pas d’importance. Toutes ces choses font partie de cette nature véritable".

Namkhai Norbu, Enseignements dzogchen, Almora.

Escher-sphere

Voir aussi ce texte de Longchenpa que j'avais déjà posté ici-même http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/2016/09/22/34354501.html