Aujourd'hui, nous avons animé la deuxième journée de stage (Fabien et moi-même) consacrée à la découverte de notre vraie nature, et comme nous étions dans un centre bouddhiste, j'ai lu ces quelques lignes de Kalou Rinpoche qui coïncidaient exactement avec notre thématique du moment :

LE NON-EFFORT

scaled_full_503c2862c2cecd3ec367

 

« En elle-même, la pratique de Mahâmudrâ est extrêmement simple et facile,

il n’y a pas de visualisations ni d’exercices compliqués,

il n’y a rien à faire,

il suffit seulement de laisser l’esprit en son état naturel, tel qu’il est,

comme il vient,sans artifice ;

c’est extrêmement simple ».

Dans la tradition du Mahâmudrâ, il est dit que Mahâ­mudrâ est :     

– trop proche pour être reconnu,     

– trop profond pour être saisi,     

– trop simple pour être cru,     

– trop merveilleux pour être compris par l’intellect.

Tels sont les quatre obstacles qui empêchent de reconnaître Mahâmudrâ. »

Kalou Rinpoche, La voie du Bouddha.