Je me souviens de Stephen Jourdain, que j'allais écouter à Paris assez souvent parler de l'éveil.

J'aimais sa poésie et le feu qui se dégageait de lui. Parfois c'était sublime.

jlr

Stephen Jourdain

 

"Je suis le secret enfoui dans l'odeur d'herbe fraîchement coupée,


dans le houououhh du vent s'engouffrant dans le conduit de cheminée,


dans les cent mille doigts de l'averse de neige,


dans le nacre du matin de printemps,


dans le message muet d'un alignement de marrons d'Inde,


dans la déclivité de la plage et la danse des poux de sable;


Je suis ce qui jadis vous rendit vivant,


je fus l'instigateur de tous vos émerveillements,


de tous vos étonnements,


je suis l'unique raison pour laquelle quiconque, jamais, s'aima et aima


je suis le secret qui irrigua chacun de vos secrets d'enfant,


je suis l'ange que tout enfant porte en filigrane et que vous avez tué,


Je suis vous."


~ Stephen Jourdain


8 janvier 1931 - 19 février 2009