Nous publions aux éditions Almora au mois d'avril un nouveau livre de Jean-Yves Leloup consacré à la mystique chrétienne Marguetite Porète, brûlée vive à Paris le 1er juin 1310.

Sa haute mystique influencera profondément Maitre Eckhart et toute la mystique rhénane.

Jen-Yves Leloup nous livre une profonde méditation sur certains des écrits de Marguerite.

Aline Bureau a dessiné la couverture.

jlr

 

IMG_0002

IMG_0003

 

« Cette âme, devenue rien
Possède tout et pourtant ne possède rien.
Elle veut tout et ne veut rien.
Elle sait tout et ne sait rien. »
Marguerite Chap. 7, p. 58

 

"Peut-on devenir « rien » si on ne l’est déjà ?

Rien - nothing veut dire ici « pas une chose » ; il ne s’agit pas pour Marguerite de devenir « quelque chose » ou de « devenir quelqu’un » mais de devenir le nothing, le « no body » que nous sommes, l’être incréé qui est Dieu même.

La lumière éclaire tout, quand elle n’est arrêtée par rien de particulier. Ne voulant aucune chose, n’ayant nulle préférence, son vouloir, demeure ouvert à tout.

Sa connaissance n’étant ni arrêtée ni fixée par aucun savoir particulier, reste elle aussi, ouverte à tout.

Le non-arrêt, la non-fixation de la conscience, n’est-ce pas là, la clef qui nous ouvre à un état simple, d’éveil et d’adhésion, à tout ce qui est, devient et passe. Seule la mort sait qui je suis, celui qui est mort avant de mourir en sait-il davantage ?

Faut-il renoncer à la promesse de Calypso : une vie et une jeunesse éternelle pour la joie de vieillir avec un être mortel ? Il ne faut rien, vivre pour mourir est notre condition, « mourir pour vivre est une plus grande aventure », dit-elle.

Une âme anéantie est le contraire d’une âme morte, elle est une âme pressée de se connaître."

Jean-Yves Leloup