Un lecteur du blog me pose cette question :

 

"Bonjour

Est ce que la vision sans tête peut m'aider à me libérer rapidement de mes angoisses et de mon stress lié à une phobie sociale  ?

Bien cordialement"

 

Je précise que je ne suis pas psychothérapeute mais philosophe.

Et en tant que philosophe je peux dire que la plupart des gens souffrent d'une forme de phobie sociale dans la mesure où le regard de l'autre est problématique.

Le fait d'avoir le sentiment d'être vu par autrui est la source de beaucoup de nos angoisses. Quand on reste identifié à son corps, à son individualité, alors oui , comme le dit Sartre " L'enfer c'est les autres". Et Sartre explique bien cette phrase dans l'Être et le néant ; l'enfer c'est les autres parce que nous sommes vus et chosifiés par autrui.

La Vision Sans Tête nous libère - et souvent instantanément - de cette impression.

Pourquoi ?

Parce que en nous éveillant à notre vraie nature, nous réalisons que ce que nous sommes véritablement ne peut être vu par autrui. Autrui perçoit notre apparence (ce corps) mais non l'essence (la vacuité).

Douglas Harding m'a raconté que dans sa jeunesse il était d'une timidité maladive, terrible et très génante. Quand il s'est éveillé à la vacuité, celle-ci a disparu.

Je fais le même constat moi-même : en découvrant que nous ne sommes pas un corps dans le monde, mais une vacuité qui embrasse le monde, le regard de l'autre n'est plus un problème.

J'ai récemment parler devant plus de 2000 personnes à Bruxelles, et être l'espace qui accueille toute cette foule est relaxant et léger.

Ce que vous êtes n'est pas une chose visible, mais une non-chose transparente. Le réaliser procure un sentiment de liberté inouï et instantané (Expérience que n'a jamais réalisé Sartre !).

Regardez au-dessus de vos épaules. Inversez la flèche de votre attention.

Voyez-vous quelqu'un qui regarde?

Ne disparaissez-vous pas en faveur du monde et de l'autre?

Voici une video qui pourrait vous aider.

Amicalement José

 

 

 

 

Jean-Paul-Sartre