Je viens de lire un très bon livre de Christian Miquel

La Spiritualité de la Pleine conscience

spiritualit__pleine_conscience

C'est peut-être la première fois que je vois quelqu'un écrire clairement que la méditation de Pleine conscience telle qu'elle souvent enseignée suivant les protocoles de MBSR ne mentionne pas l'éveil.

Très souvent en effet la dimension non-duelle et spirituelle de la Pleine conscience passe au second plan ou même n'ai jamais évoquée.

Beaucoup de pratiquants font alors "le deuil de la dimension spirituelle de la pleine conscience "(p 25).

Dans la méditation, on peut encore avoir l'impression que quelqu'un médite, que c'est une activité de l'égo qui médite mais qui aurait pu - tout aussi bien - aller jouer au tennis.

Or  Miquel nous propose ici est un vrai chemin d'éveil, qui part de la conscience du souffle et qui mène jusqu'à la non-dualité en dépassant le moi.

"Quelque chose aura toutefois changé : la pleine conscience ne se définit plus de manière égotique à partir de son seul petit "moi", n'a plus rien à voir avec la conscience de soi égotique du début . Le plus fréquent consiste pour le débutant à confondre la pleine conscience avec la conscience réflexive de soi" (p 74)

Miquel propose des outils pour sortir de l'ego dont un exercice de Douglas Harding (que l'auteur nomme, ce qui m'a fait plaisir)

20180214_205034

Il s'agit en effet de prendre conscience de l'espace ouvert de la conscience à 360°, qui est une vacuité dans laquelle le monde apparait.

Le dernier chapitre intitulé "Vacuité et spiritualité non-duelle" est particulièrement clair en ce qu'il mène le lecteur avec des exercices d'ouverture vers un état au-delà du sujet et de l'objet.

Miquel écrit :

"Peut-être le vivrez-vous comme un simple état d'ouverture, ou comme la résorption dans une forme de vacuité ou de vibration originelle, ou même de lumière intérieure. Peu importe la forme que prendra votre expérience, les mots que vous mettrez dessus, selon vos prédispositions et vos croyances : le principal est de ressentir cette expérience de pure présence non-duelle qui était déjà là, dès le début, comme condition de possibilité préalable à toute méditation et à tout rapport ultérieur au monde."

"Alors l'illumination  de la co-présence simultanée de toutes choses, dans la non-dualité, peut se dévoiler, aves un sentiment d'émerveillement et de gratitude."

Voilà un bon livre !

jlr