Au mois d'avril aura lieu dans le département de philosophie de l'université de Louvain-La-Neuve, en Belgique, une journée consacrée à la non-dualité dans la philosophie occidentale

Voici le programme:

10h: Gérard Journée (Paris IV-Sorbonne): Parménide : Vérité et Doxa, Unité et dualités
11h: Hervé Pasqua (Nice) : Retrait de l’Un et manifestation de l’Être : de la Déité à Dieu selon Maître Eckhart
12h: Jean-Michel Counet (UCL): Unité du réel et non-altérité de Dieu chez Nicolas de Cues
15h: Marc Maesschalck (UCL) : Fichte: Moi et non-Moi, entre "réel" et pensée
16h: Manoé Reynaerts (UCL): La dualité de la conscience et l'unicité du sujet dans la philosophie d'Arthur Schopenhauer

17h  Alexis: Filipucci : Alexandre Kojève ou la fin de la philosophie

Je me réjouis d'aller écouter ces lectures.

Dans mon livre Le saut dans le vide, j'avais essayé de montrer les aspects non-duels de certains philosohes ou mystiques occidentaux : Plotin, Maitre Eckhart, Nicolas de cuse, Berkeley, Fichte...

64578157

 

Parmi ces philosophes que j'avais relus pour l'occasion, Fichte m'avait vraiment frappé. Dans plusieurs de ces textes, l'intuition d'un Moi Pur, originel, éternel est vraiment le but de la philosophie. Voici un extrait de mon chapitre sur Fichte (1762-1814) avec deux citations du philosophe allemand :

 

"Ce moi pur est appelé par Fichte « claire conscience » et celle-ci est « la plus chère de toute chose ». Ainsi faut-il distinguer le « JE » ― la Conscience claire ― de tous les phénomènes conscients empiriques qui se produisent en elle. Le moi pur est le témoin de toutes les activités conscientes du sujet individuel :

« Au fondement de toute conscience se trouve la Conscience immédiate (de soi). Cette dernière a été postulée car elle ne se présente jamais elle-même à la conscience comme un objet mais constitue le Subjectif ce qui est conscient dans toute conscience…Tout ce dont nous sommes conscients n’est pas la Conscience immédiate elle-même mais se produit seulement à l’intérieur de celle-ci, a celle-ci pour fondement et n’est simplement que le sujet individuel, l’idée…L’œil est le témoin de la vision, l’œil est la Conscience immédiate, la vision est toutes les autres consciences. La conscience empirique n’est pas plus la Conscience immédiate que la vision n’est l’œil lui-même. Ce dernier est la pure intuition intellectuelle intérieure ou l’intuition du JE agissant à l’intérieur de lui-même." Fichte

Passer de la vision des objets vus à l’œil qui les perçoit, c’est-à-dire s’élever des phénomènes conscients empiriques et individuels à la Conscience absolue, tel est le contenu de l’intuition intellectuelle. L’homme doit s’élever au-dessus de sa condition sensible et empirique pour découvrir en lui l’être suprasensible. Cette élévation est un anéantissement de son être particulier comme il l’écrit dans des pages qui auraient pu être signées par Maitre Eckhart :

« Aussi longtemps que l’homme désire être quelque chose de particulier, Dieu ne vient pas à lui. Mais dès qu’il s’anéantit entièrement et jusqu’à la racine, Dieu seul reste, Dieu reste tout en tout. L’homme ne peut pas se créer un Dieu, mais il peut lui-même, en tant que pure négation, s’anéantir, et alors il se plonge en Dieu. »Fichte Méthode pour arriver à une vie bienheureuse.

_______________________________________________________________________________________________

Une autre journée dédiée à la non-dualité dans la philosophie, la science et la spiritualité contemporaines aura lieu en mai.

Troisième journée : jeudi 18 mai 2017

10h : José Le Roy: Comment transmettre l'expérience non-duelle aujourd'hui ?

11h : Bruno Giuliani : Comprendre et transmettre la non-dualité avec Spinoza

12h :Eric Geoffroy (Strasbourg)  : Le monisme existentiel d’Ibn Arabi (titre à confirmer)

15h : Philippe Filliot : Les expériences de la non-dualité dans les arts contemporains. Sentiment océanique, coïncidence des opposés, et autres états modifiés de conscience..."

16h Bertrand Hespel (Unamur): La non-dualité en physique quantique. Inégalités de Bell, expériences d'Aspect,
17h Olivier Sartenaer (UCL) : L’émergence, un outil pour penser la non-dualité?