21 mars 1992, à 15 heures de l'après-midi, jour de printemps, jour de renaissance. Ce fut ma véritable naissance à ce qui n'est jamais né.

Si on m'avait demandé si je me connaissais avant ce moment-là, j'aurais répondu"oui."

Si on m'avait  demandé si j'étais conscient avant ce moment-là, j'aurais dit "oui".

Et pourtant, je me prenais pour celui que je n'étais pas, et je dormais, comme assommé en moi-même.

Et puis soudainement, comme un voile qui se déchire, une vacuité inconnue s'est révèlée, une immensité sans limite s'est ouverte.Et j'ai découvert...quoi ? Les premiers mots qui me vinrent furent : Qu'est-ce que c'est que ce truc ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Où suis-je ?

C'est comme si on avait enlevé le sol de dessous mon être même, et que j'avais disparu dans le vide avec lui. Je n'étais plus là, il n'y avait plus personne, et tout était pourtant vivant comme jamais. Le monde subitement me clamait sa présence dans ma propre absence.

Rien n'a changé depuis ce jour dans la vacuité et beaucoup de choses ont changé en elle. L'Ouvert demeure immuable, absolument pas concerné par le temps, mais, d'autre part, ma vie humaine, ma vie individuelle a, elle, beaucoup changé.

Tout cela, je peux le vérifier aujourd'hui; je peux le vivre maintenant. Il suffit que j'inverse la flèche de mon attention de 180° pour découvrir au-dessus de mes épaules la vacuité pleine du monde.

Je remercie tous ceux qui ont enseigné cet éveil et tous sont ceux qui en ont témoigné: sans enseignements comment deviner qu'une telle dimension existe ? Et avant tout je remercie Nisargadatta Maharaj et Douglas Harding.

jlr

yellow-peg-spring-tree-nature-green-bokeh-photo-hd-wallpaper