Après des vacances en Bretagne, c'est le retour à Paris.

Mais je n'ai en réalité jamais quitté ma demeure, le pays de la clarté éternelle que je trouve toujours Ici, au-dessus de mes épaules.

Je ne bouge jamais d'Ici, et tout bouge en moi.

Quelle que soit mon activité, que je me taise ou que je parle, que je pense ou pas, la présence-absence de cette ouverture ne m'abandonne jamais. Elle est plus moi que moi; elle est mon être et ma conscience.

C'est moi parfois qui lui suis infidèle quand je me perds dans les objets, ou les pensées ;et que je la néglige.

Mais peu importe car je n'ai qu'à retourner mon regard vers l'intérieur pour découvrir cette vacuité toujours disponible, toujours libre, toujours bienfaisante, toujours en paix.

Je connais le secret qui fait de chaque lieu mon pays de naissance, celui par lequel je m'éveille et nais dans l'instant.

 

jlr

 

20160304_164346

20160304_164353