Les éditions Almora viennent de publier un nouveau livre de José Le Roy et Lorène Vergne consacré aux expériences de Douglas Harding. De nombreux dessins de Lorène illustrent le livre.


IMG

IMG_0001

IMG_0002

IMG_0003

Extraits :

"Expérience 20 : L'objet est vu



matériel : aucun

temps: 10 mn

nombre de participants: 1 au minimum



Nous vivons à partir d'une dualité illusoire, celle du couple Sujet/Objet. Nous pensons à tort que nous sommes un sujet percevant des objets. Je suis le Sujet ici et je perçois l'objet là-bas à une certaine distance.

L'expérience suivante vise à montrer que cette manière de percevoir et de vivre est fausse.

Regardez un objet, par exemple, ce livre posé sur la table.

Nous pensons que nous voyons ce livre ; nous croyons en effet que la vision est comme un rayon de lumière qui part de nos yeux, franchit une certaine distance, et va enfin toucher le livre. Nous nous imaginons la vision comme un acte reliant deux choses : mes yeux et l'objet. La vision comme la lumière d'un phare part de nous (le sujet) et atteint le livre (l'objet) situé à une certaine distance.



dessin22


Dessin 22 : on s'imagine lire en tant que troisième personne

En réalité, il s'agit là de la vision en seconde et troisième personne ; c'est bien ce qui se produit quand « tu » vois, « il » ou « elle » voit ou « eux » voient ; le schéma correspond bien au dessin précédent : un objet (la tête) se trouve à une certaine distance d'une autre objet (ce livre).

Mais, quand nous sommes attentifs à ce que nous montre l'expérience, la vision ne se produit pas du tout ainsi ; il n'y a pas un sujet (en plus identifié lui-même à un objet) à distance d'un autre objet.

dessin23

 

 

Dessin 23 : Le livre apparaît dans l'espace de la vacuité ; personne ne lit.

Mais nous pouvons voir à partir du dessin que l'acte de lire est tout à fait différent :

Y a -t-il quelqu'un qui voit le livre ?

Voyez-vous un observateur qui regarde le livre ?

La vision ne se produit-elle pas plutôt à partir d'un espace vide, sans limite et sans forme ?

Ne doit-on pas plutôt dire : le livre est vu ?

Et n'en va-t-il pas de même pour tous les objets ?


L'éveil c'est réaliser que je ne regarde pas les objets mais que les objets sont vus par personne."

Le livre sur Amazon