9782351185407

 

 

 

"La méditation d’un méditant ordinaire est perturbée ou détruite par les activités ordinaires comme marcher, manger, parler, dormir, etc. Les méditants redoutent cela. Aussi fait-on cette pratique pour éliminer cette peur. En fait, en demeurant dans l’état naturel, on a déjà été introduit à la conscience éveillée, elle a été présentée. On fait la pratique d’entretenir la fraîcheur afin de mêler la conscience éveillée à la vie quotidienne. Dans cette pratique, il est nécessaire d’utiliser les activités corporelles afin de se maintenir dans l’état naturel.

Dans cette pratique, on utilise différents types de regard : le regard paisible, le regard courroucé, regarder en haut et en bas, etc. Appliquez-les et laissez la clarté, l’acuité de la conscience éveillée s’accroître. Ne laissez pas la saisie prendre le dessus ! Dans tous les cas, pour nous, c’est la saisie qui fiche tout par terre. Aussi, sans céder à la saisie, demeurez dans la conscience éveillée.

Vous allez aussi bouger le corps et les membres de diverses manières, comme dans les exercices de tai qi que je fais ces jours-ci, sauf que ce ne doit pas être des exercices appris. Vous devez juste bouger spontanément, faire tout ce qui vous vient à l’esprit. Et dites également tout un tas de choses différentes sans censurer aucunement ce qui peut être dit ou pas. La pratique se réfère à demeurer dans l’état naturel, c’est-à-dire pratiquer la conscience éveillée, et entretenir la fraîcheur ; ainsi, vous ne vous écartez jamais de la conscience éveillée.

Lorsque vous vous sentez réjoui, déprimé, attaché ou en colère, demeurez juste dans l’état naturel, l’état de la conscience éveillée vide. Encore une fois, état naturel signifie le non-fabriqué, le réel. À ce point, l’objet saisi à l’extérieur et l’esprit qui saisit à l’intérieur sont tous deux libérés spontanément sans aucun lieu ni objet.

Tout en regardant de différentes manières, en faisant différentes activités physiques et en prononçant différents sons et mots, essayez de les mêler à la pratique de l’essence de l’esprit."

 

Tulkou URgyen Rinpoche, Instructions du coeur

traduction Nathalie Koralnik, Patrice Sammut