Atlantico-grand-large-bruxelles-UNE-WEB

J'ai animé avec Ilios Kotsou un atelier à Bruxelles le week-end dernier avec 50 personnes vraiment très motivées.

Le thème portait sur la Présence: Cultiver la présence au quotidien.

Nous avons utilisé, Ilios et moi, les outils de la pleine conscience et de Douglas Harding.

Le premier point consiste à se reconnecter à la Présence en toute conscience.

D'abord il convient de remarquer que nous ne sommes pas toujours présents; nous nous absentons de nous-mêmes et du monde bien souvent; nous sommes perdus dans nos pensées, dans nos émotions, et nous ne voyons plus le monde. Nous sommes souvent distraits.

Mais même si nous réalisons que nous sommes présents (après tout chacun peut remplir une feuille de présence...), nous avons en fait limité la présence à notre individualité, à  notre corps et à nos pensées. Oui, bien sûr, nous nous sentons présent, mais comme individu, comme chose dans le monde, comme corps dans cette pièce. Nous avons réduit la Présence à quelque chose de très petit, nous l'avons réduite à pas grand chose. Nous vivons une Présence rabougrie, minuscule, perdue dans le monde au milieu de 7 milliards d'autres présences...

Il s'agit donc d'abord de constater que cette Présence est beaucoup plus vaste que nous le croyons.

Pour cela, nous avons testé, en fermant les yeux, que cette Présence n'a pas de limite, qu'elle s'étend à l'infini, sans jamais rencontrer de bords. La Présence que nous sommes n'est pas limitée pas les sensations ; elle n'est pas dans les sensations, ce sont les sensations qui sont en elles.

Et pourtant, l'identification avec l'image du corps est telle, qu'on peut avoir l'impression - même les yeux fermés -  que la Présence est arrêtée par le plafond (qu'on ne voit pourtant pas). Mais peu à peu, en interrogeant l'expérience même de la Présence (et non pas ce que nous croyons savoir à propos d'elle) il a été possible de réaliser que la Présence est comme un espace sans forme, sans limite, sans taille, sans âge, immuable, éveillé et rempli par les sensations, les pensées, les émotions...

Découvrir que la mesure de la Présence est d'être sans mesure procure un sentiment d'élargissement, de paix et de liberté retrouvés.

jlr