Cédric m'a envoyé un beau texte de Bobin ce matin

UPSR2TJJQBCPBP3SQFLJCBAM4Q

 

"Devant la phrase poudreuse et calme : «il neige», on ne songe pas à poser la question : "qui est-ce qui neige ? "Il neige" désigne un fait pur, un événement sans auteur : "Il y a de la neige, là, maintenant." Dire "je t'aime" ne dit rien d'autre. "Aimer" est un verbe de la même famille que "neiger". Qui est-ce qui neige ? La neige. Qui est-ce qui aime ? L'amour. "Je t'aime" — donc "il y a de l'amour, là, maintenant. Il n'y a que de l'amour et moi je n'y suis pas. Je suis seulement celui qui formule ce qu'il y a là où, momentanément, je ne suis plus".

Croire être l'auteur, et le seul, de ce que l'on fait, ce serait se découvrir aussi abandonné que Dieu, écrasé par les réussites autant que par les échecs. Par chance je n'ai pas cette folie-là, et d'avoir mon nom gravé sur le tombeau des livres n'y change rien."


Christian Bobin