Alain Porte me fait parvenir ce poème d'Emily Dickinson.

C'est très proche de la vision sans tête :

Tout apparait dans ce qui me tient lieu de tête ou de cerveau.

En moi, l'univers est contenu.

jlr

 

Black-white_photograph_of_Emily_Dickinson_(Restored)

 

 

Le Cerveau est plus vaste que le Ciel –

Car – mettez-les côte à côte –

L’un absorbera l’autre –

Avec facilité – et Vous – avec –

 

Le Cerveau – est plus profond que la mer –

Car – saisissez-les – Bleu contre Bleu –

L’un absorbera l’autre –

Comme une éponge – assèche – un seau –

 

Le Cerveau a le poids exact de Dieu –

Car – soupesez-les – gramme par gramme –

Et leur différence sera – si elle existe –

Celle de la syllabe et du Son.

 

Trad Alain Porte

 

 

The Brain – is wider than the Sky –

For – put them side by side –

The one the other will absorb –

With ease – and You –beside –

 

The Brain – is deeper than the sea –

For – hold them – Blue to Blue –

The one the other will absorb –

As Sponges – Buckets – do –

 

The Brain is just the weight of God –

For – Heft them – Pound for Pound –

And they will differ – if they do –

As Syllable from Sound -