stagebrux

 

Jérôme m’a invité à animer un atelier à Bruxelles sur la connaissance de soi, et il me demande d’écrire un petit mot pour vous informer de ce que nous allons y faire.
Je suis très heureux de cette opportunité de partager avec vous ce moment.

De quoi s’agit-il ?
Il s’agit de répondre à la question « Qui suis-je ? ».

Non pas d’y répondre intellectuellement, par la philosophie ou la psychologie, mais d’y répondre d’une manière concrète, expérimentale. 

Cela peut paraitre étrange de se poser une telle question. Est-ce que je ne sais pas déjà qui je suis ? Ne suis-je pas « moi » ?

Oui, nous connaissons certaines choses sur nous-mêmes : notre corps, nos goûts, nos préférences, nos désirs … Bien sûr, nous avons une certaine idée de ce qu’est notre individualité.
Mais le message des grandes philosophies et spiritualité d’orient comme d’occident, c’est que nous ne connaissons pas l’essentiel de notre être. Au-delà des masques de notre personnalité auxquels nous nous identifions, il y a en nous un véritable trésor que nous négligeons. Notre Présence est beaucoup plus vaste que ce à quoi nous la réduisons : notre corps, nos pensées, notre histoire personnelle, nos émotions…

 Qui sommes-nous vraiment au-delà de nos masques ? 
Les traditions spirituelles ont donné différents noms à cette Présence : Atman-Brahman, nature de Bouddha, conscience pure, Soi, Tao, Claire Lumière, Royaume intérieur…Je l’appelle « espace d’accueil » ou « Pleine présence » ; elle est notre moi le plus intime, le plus profond, le plus libre, le plus ouvert.

Pendant ce week-end à Bruxelles, je vous inviterai à vous tourner vers cette Présence intérieure (quel que soit le nom qu’on lui donne). Pour cela, j’utiliserai des moyens très simples, des moyens habiles comme disent les bouddhistes, pour que nous cessions d’être distraits. Car l’essentiel ici c’est l’attention. Nous sommes attentifs au monde (à peu près), mais nous ne prêtons pas attention à la source de notre conscience, à notre être intérieur.
Je partagerai avec vous les outils que j’ai expérimentés depuis 25 ans et qui sont extrêmement efficaces pour opérer cette conversion intérieure : la méditation bien entendu (j’anime régulièrement des ateliers de Pleine conscience en France et en Belgique) ; mais aussi les exercices du philosophe anglais Douglas Harding (1909-2007).

Pourquoi prendre un week-end pour s’intéresser à soi ? N’avons-nous pas mieux à faire ? S’intéresser aux autres par exemple ?
Découvrir le soi intérieur est l’événement le plus important de notre vie, je puis vous l’assurer.
Cette découverte nous fait connaitre un espace de paix, de joie et de liberté qui transforme notre vie profondément. Et loin de nous enfermer sur notre petit moi, cette connaissance nous libère de notre point de vue égocentrique et nous ouvre aux autres. S’éveiller au soi, c’est s’éveiller à son cœur, c’est découvrir en soi un espace d’accueil inconditionnel.

Mais ne me croyez pas du tout. Venez tester. Venez vérifier par vous-même si ce que disent les traditions spirituelles depuis plus de 2000 ans est vrai ou non : en nous il y a un trésor. 
J’espère avoir le bonheur de vous rencontrer lors de ce week-end de juin, car il n’y a pas de plus grande joie que de partager la présence qui nous unit tous.

Amitiés
José Le Roy

 

inscription