28 septembre 2012

Regardez, regardez, regardez sans cesse!

Maitre Chan Chih-ta, Chine 8 eme siècle. Traduit par Bernard Faure "L'inlocalisé consiste en votre esprit. L'espace vide de toute entité a pour nom "réceptacle" et c'est en lui que résident le principe vital et la conscience. Regardez clairement et, après maturation, vous verrez. C'est là votre nature foncière pure. (. . .) Faire en sorte que l'esprit inlocalisé regarde l'inlocalisé, voilà ce qu'on nomme un "dharma inconditionné"  Voir sans voir, telle est la vraie vision absolue. L'inlocalisé, c'est le fait que tout esprit... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juin 2012

IL FAUT REGARDER TOUTE LA VIE AVEC DES YEUX D’ENFANTS

HENRI MATISSE. "[…] tout ce que nous voyons, dans la vie courante, subit plus ou moins la déformation qu’engendrent les habitudes acquises, et le fait est peut-être plus sensible en une époque comme la nôtre, où cinéma, publicité et magazines nous imposent quotidiennement un flot d’images toutes faites, qui sont un peu, dans l’ordre de la vision, ce qu’est le préjugé dans l’ordre de l’intelligence. L’effort nécessaire pour s’en dégager exige une sorte de courage ; et ce courage est indispensable à l’artiste qui doit voir toutes... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 09:32 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 avril 2012

La maturité du regard

Ce matin, je suis tombé sur ce texte de jean-Bouchart d'orval, que je trouve juste et précis : "Voyez les enfants — tant ceux des êtres humains que ceux des animaux —, voyez comme ils ne sont que regard, écoute, sensibilité, attention. C'est universel, c'est inné ; voilà notre vraie nature. N’y a-t-il pas là un signe très clair ? C’est avec l’accumulation des impressions mentales laissées par les innombrables expériences passées que nous nous mettons à vivre dans l’habitude. Avec le temps nous en venons à accepter l’idée que ce n’est... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 09:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2012

Sans direction ni mesure

  "L'immensité lumineuse de l'espace absolu, Vierge de centre et de limites, Est primordialement présente, Ample, claire et radieuse. Eveil né de lui-même, Vaste comme le ciel, Sans dehors ni dedans, Sans direction ni mesure. Transparence toute embrassante: Tel est l'espace absolu, Inséparable de l'Eveil." Shabkar, Autobiographie d'un yogi tibétain, trad. Matthieu Ricard et Carisse Busquet, Paris, 1998, Albin Michel, p.275.) Ce texte se trouve aussi sur a premiere page de eveilimpersonnel.   Ce poème décrit... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2011

L'oeil

Un oeil ne peut se regarder lui-meme .Nous ne sommes rien d'autre que pur regard , pure attention .Cela est d'une totale simplicité ,et c'est pourtant le plus difficile a comprendre .Car ce n'est pas de l'ordre de la pensée rationnelle .Tant que je cherche à regarder ,tant qu'il ya en moi quelqu'unqui cherche a regarder ,je suis a coté de la méditation .Il y a toujours un sujet regardant un objet ,avec un regard entre les deux pour faire la liaison .Il y a méditation lorsque l'objet s'efface ,en meme temps que le sujet qui regarde .Il... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:38 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juin 2011

Nulle part où aller ! Rien à faire !

Nulle part où aller ! Rien à faire ! L'éveil n'est pas un état à atteindre mais une évidence à voir ici et maintenant. Rien à faire parce que le faire, l'action est du domaine du temps, et de la causalité. Or, ce que je suis, je le suis quoique je fasse. Ce que je suis ne se situe pas dans le temps et transcende la cause et l'effet. Nulle part où aller parce que je suis déjà parfaitement ce que je suis. Je ne bouge pas de toute façon, c'est le monde qui bouge en moi. Il s'agit juste de voir, de voir l'espace à partir duquel il y a... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 avril 2011

Jacob Boehme : les images de l'oeil divin

En l'an 1600, à l'âge de 25 ans, le cordonnier Jacob Boehme s'éveilla en voyant un reflet dans une chope ; selon le témoignage de son disciple et biographe Abrahm de Franckenberg "en l'espace d'un instant, à la vue d'une chope en zinc à l'amène et jovial reflet, il fut transporté au coeur profond ou centre de la nature secrète." Il existe des images remarquables dans les oeuvres théosophiques de Jacob Boehme publiées en 1682 à Amsterdam par Johann Georg Gichtel (1638-1710). Les gravures ont été réalisées par Michael Andrea qui a... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:41 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2011

UNe expérience de vision

Voici un extrait d'un livre de Susan Blackmore :Zen and the Art of Consciousness.2011 Blackmore est psychologue et pratique la méditation bouddhiste. Elle s'interesse aux neurosciences et à la spiritualité. Elle a un blog dans le Garduian et écrit dans des revues universitaires.     "Je me souviens quand cela m'est arrivé pour la première fois, il y a de nombreuses années, tandis que je marchais avec un groupe de bouddhistes près de chez moi. Un ami, surpris d'apprendre que je n'avais jamais entendu parler de Douglas... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:54 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2011

Regardez large

"Ne recueillez pas votre esprit, ne le déployez pas non plus ! Regardez « large » et continûment ! Contemplez l'espace entier de manière égale ! (...) Que voyez-vous ?-Rien.- Lorsque vous contemplez la pureté, scrutez avec minutie, avec l'œil de l’esprit immaculé. (...) Regardez au loin vers l'avant, vers l'arrière. Regardez un certain  temps, unifié, vers les quatre points cardinaux, vers le haut et le bas. Regardez l’espace entier, regardez longtemps avec l'œil de l'esprit clair. Contemplez sans interruption, sans tenir... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2010

A cet instant il était vu qu’il n’y a personne

Je n'ai pas lu le livre de Sylvester J’espère que vous allez mourir bientôt, paru en 2008, mais j'en ai découvert un extrait sur le site très riche de la revue du 3ème millénaire et ici . Dans le passage ci-dessous, Sylvester a très bien rendu la vision à partir du vide. Ce qui me donne envie de lire le reste du livre. "Cela commence les samedis après-midi, à Hampstead, lors des discussions sur la non-dualité avec Tony Parsons. Je ne comprenais pas tout ce qui y était dit, mais quelque chose continuait de m’y attirer. Et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:23 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,