27 février 2016

Douglas Harding et Lévinas : l'absolu et le visage

On m’a parfois fait remarquer que Emmanuel Lévinas et Douglas Harding soutenaient des philosophies très proches. Tous les deux en effet soulignent l’importance du visage et en font même le cœur de leur philosophie. Mais ce rapprochement est arbitraire car en fait, à mon avis, ils développent des approches très différentes voire opposées. Pour Lévinas, le visage de l’autre est ce qui me permet d’accéder à l’absolu. Autrui est d'abord un visage, mais pas un visage qu’on peut regarder comme un objet ; ce visage est un signe vers... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 janvier 2016

L'éveil : "juste comme ça"

"Imaginez que vous être en train d’admirer une montagne ; vous êtes décontracté dans l’état sans effort de votre conscience présente, et soudain, la montagne est tout, et vous n’êtes rien. Votre sentiment du soi-séparé a subitement et totalement disparu et il reste seulement ce qui se produit à chaque instant. Vous êtes totalement conscient, parfaitement en éveil, tout semble complètement normal excepté que vous n’êtes plus nulle part. Vous n’êtes pas de ce côté-ci de votre visage à regarder les montagnes là-haut, vous êtes tout... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 mars 2015

Visage, identité et greffes

Notre identité est en grande partie basée sur l’identification au visage. Nous pensons être un corps et surtout un visage. C’est bien le visage en effet qu’on trouve sur notre carte d’identité ou notre passeport et pas notre pied ou notre foie. Bien sûr, nous pensons aussi être autre chose, un moi, quelque chose comme une âme mais à la base de cette identité il y a en partie le visage. Cela ne date pas d’aujourd’hui ; il suffit de penser à l’histoire de Narcisse qui tombe amoureux de son reflet dans l’eau, et la psychologie... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 14:21 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2014

Retirer le masque

Patrice a posté un message interessant de Dudjom Rinpoche (sur son blog): "Ayant continuellement et longtemps pratiqué, un jour viendra où, grâce à la fervente dévotion ou quelqu'autre circonstance, les expériences s'étant métamorphosées en réalisation, l'Eveil se révélera de façon nue et resplendissante. C'est comme retirer un masque qui vous couvrait le visage, un soulagement plaisant. C'est ce qu'on appelle la suprême vision de ce qui n'était pas vu. A partir de ce moment là, toutes les pensées se manifesteront comme méditation.... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 septembre 2014

Élévation et abaissement

  "Élévation et abaissement. Une femme qui se regarde dans un miroir et se pare ne sent pas la honte de réduire soi, cet être infini qui regarde toutes choses, à un petit espace. De même toutes les fois qu’on élève le moi (le moi social, psychologique, etc.) si haut qu’on l’élève, on se dégrade infiniment en se réduisant à n’être que cela. Quand le moi est abaissé (à moins que l’énergie ne tende à l’élever en désir), on sait qu’on n’est pas cela. Une très belle femme qui regarde son image au miroir peut très bien croire... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2014

Ton visage, ce n'est pas toi

"Imagine que tu aies vécu dans un monde où n'existent pas de miroirs. Tu aurais rêvé de ton visage, tu l'aurais imaginé comme une sorte de reflet extérieur de ce qui se trouvait en toi. Et puis, suppose qu'à quarante ans on t'ait tendu une glace. Imagine ton effroi. Tu aurais vu un visage totalement étranger. Et tu aurais nettement compris ce que tu refuses d'admettre : ton visage, ce n'est pas toi." Kundera, L'immortalité Merci à Charles de la citation   Nous ne sommes pas ce visage, cette boule de viande chevelue, colorée... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2014

Quel est mon vrai visage ? par Gaëlle

  Vu sur http://ecoute-en-soi.over-blog.com/2014/04/quel-est-mon-vrai-visage.html "Nous sommes pleins de ce visage que nous prenons pour vrai, et nous demandons quel est le vrai. Nous partons de ce visage pour s'ouvrir à l'inconnu d'une réponse. Mais la réponse ne peut se déposer en un vase plein. Lorsque je me vide de mon propre visage, alors le véritable visage apparaît. Nous ne le voyons pas car nous cherchons un visage personnel et unique. Mon visage personnel et unique, en réalité, est le visage de l'instant; ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2014

Emmanuel Lévinas et Douglas Harding : la question du visage 1

Il y a longtemps que je lis le philosophe Emmanuel Lévinas et je suis frappé par la proximité des thèmes qui sont les siens avec ceux auxquels s'interesse Douglas Harding. Proches dans les thèmes, les deux philosophies semblent pourtant s'opposer. Ainsi Lévinas fait du visage le thème central de sa philosophie, comme Douglas Harding; mais avec une grande différence : Pour Lévinas, c'est en voyant le visage de l'autre que j'accède à l'éthique, alors que pour Harding c'est en voyant ma propre absence de visage que je découvre que... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 février 2014

Où sont les cicatrices ?

voici un témoignage de Gaëlle. Gaelle est née au printemps 1985. Tout de suite après sa naissance elle est hospitalisée durant 6 mois, sans espoir médical, pour finalement survivre à un angiome avec graves complications. De retour auprès de sa mère et de ses 3 frère et soeurs, son enfance est rythmée par de longues et nombreuses hospitalisations. Elle en a gardé des cicatrices sur son visage. Biographie ici Gaelle a découvert qu'elle n'est pas son visage mais l'espace clair et ouvert dans lequel il apparait. Gaelle rapproche... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 janvier 2014

Vers nos yeux : Jean-Luc Parant

Jean-Luc Parant est un poète et sculpteur contemporain.     "JE NE ME VOIS PAS et c'est comme si j'avais gardé de moi le visage de l'enfant que j'ai été. Je ne me vois pas pour pouvoir tenir devant moi les yeux ouverts sans jamais changer mon visage. Je ne me vois pas pour toujours porter le visage de la première fois. Je ne me vois pas pour rester vivant." Jean-Luc Parant La vie vaut la peine d’être visage. Essai sur le visage 2004   "Nous ne marchons pas vers autre chose que vers nos yeux. Dans notre avancée... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,