05 octobre 2017

La contemplation

Mon ami Marc m'a fait cadeau d'un très beau petit livre de Dom Jean-Baptiste Porion (1899-1987) Fragments métaphysiques et mystiques. Le livre contient une mystique profonde issue des béguines, de Ryuesbroeck, et de Maitre Eckhart. Il s'agit d'un appel à la contemplation, à un regard nu qui plonge directement vers la Source intérieure. jlr   "On nomme contemplation l'attitude de l'homme dont l'oeil est simple, qui se tourne droitement vers le Père et ne compte plus que sur lui. L'âme contemplative retrouve l'accord... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2017

Le crépuscule des mystiques

J'ai lu ce livre hier.   Il s'agit d'un compte rendu très précis de la campagne antimystique lancée par Bossuet, Mme. de Maintenon et d'autres contre la mystique de Mme. Guyon et de Fenelon. Cette querelle dite du pur amour a lieu entre 1697 et 1699. Les thèses de Fénelon seront condamnées et Madame Guyon sera finalement saisie de corps et enfermée par lettre de cachet à Vincennes d'où elle sortira en 1703. Au coeur de ce débat : peut-on faire l'expérience de Dieu dans l'oraison silencieuse ? Cette triste affaire sonnera le... [Lire la suite]
28 avril 2017

Dieu et la déité chez Maitre Eckhart

J'ai assisté aux conférences consacrées à la non-dualité dans la philosophie occidentale à l'université de Louvain-la-Neuve en avril dernier. Hervé Pasqua Hervé Pasqua, spécialiste de Nicolas de Cues et de Maitre Eckhart, a donné une très intéressante conférence sur la différence entre la déité et dieu chez Maitre Eckhart. Ce débat rejoint les articles que j'ai postés sur ce blog à propos de la distinction que font certains mystiques entre l'absolu et la conscience. Pour maitre Eckhart, le chemin mystique comporte deux moments ... [Lire la suite]
20 février 2017

C'est mais personne ne sait quoi

J'ai lu aujourd'hui ce poème dans le livre de Marguerie Porete, Le miroir des âmes simples et anéanties Marguerite Porete est une mystique française du 13ème siècle, qui vécue près de Valenciennes. Elle fut brûlée vive à Paris, place de Grève  le 1er juin 1310 pour hérésie. Son jugement fut rendu par l'inquisiteur pour le Royaume de France, Guillaume de Paris Le poème n'est pas d'elle mais d'un de ses contemporains anonymes,mais elle aurait pu le signer, tant il est proche de sa mystique exceptionnelle. Marguerite Porete... [Lire la suite]
01 juin 2016

Ce noble néant

  Voici quelques extraits tirés de La Perle évangélique, édition française de 1602 (La Perle évangélique (1602), éd. D. Vidal, Grenoble, J. Millon, 1997). La Perle évangélique est un texte flamand d'une béguine jusqu'ici anonyme, paru en 1535 à l'initiative du chartreux colonais Thierry Loher. La traduction latine fut établie par L. Surius, écrivain ascétique et chartreux, en 1545. Cette traduction va irriguer tous les réseaux et toutes les écoles mystiques du « siècle des saints », de la mystique de Benoît de Canfield, aux... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2015

Ni ceci ni cela

L'expression "ni ceci ni cela" est associée à l'Inde et à l'advaita vedanta (neti neti en sanskrit). On la trouve dans beaucoup de textes indiens notamment dans la Brihadaryanaka upanishad : "Nous comprenons maintenant pourquoi on décrit Brahman comme étant “Neti Neti”, ni ceci ni cela. Il n'y a pas en effet de description plus appropriée que ce “ni ceci ni cela”. Quant à sa désignation de “réalité de la Réalité”, elle s'éclaire du fait que si le Prana (énergie vitale) est la réalité, Brahman est la réalité du Prana." II,3, 6 (voir... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mai 2014

"ni ceci, ni cela" : Maitre Eckhart

L'expression "ni ceci, ni cela" apparait dans les Upanishads et elle est commentée par Shankara. Le Brahman n'est ni ceci, ni cela (neti neti).  On  retrouve l'expression dans d'autres textes de l'advita comme l'Avadhuta तत्त्वमस्यादिवाक्येन स्वात्मा हि प्रतिपादितः । नेति नेति श्रुतिर्ब्रूयादनृतं पाञ्चभौतिकम् ।। २५।। tattvamasyādivākyena svātmā hi pratipāditaḥ / neti neti śrutirbrūyādanṛtaṁ pāñcabhautikam //25//   "Par les paroles comme "Tu es Cela" notre propre soi est affirmé. Les écritures disent que ce qui... [Lire la suite]
11 mai 2014

Les trois hommes selon Jean Tauler

"L'homme est comme s'il était trois hommes. Il y a l'homme extérieur : il faut le contraindre tant qu'on peut à s'abandonner et il faut le tirer plus avant dans le second homme qui est intérieur et qui est l'homme raisonnable. Cela veut dire que l'homme extérieur ne doit pas s'agiter et courir au-dehors si ce n'est d'après les instructions de l'homme de raison et non pas selon son animalité. Une fois que l'autre homme, l'homme de raison, est arrivé au parfait et pur abandon, sans possessivité aucune, il se tient en son pur néant,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2013

Je suis réduit à rien

Voici un beau texte de Jean Tauler. "De la nudité intérieure. Il me plaît de chanter à nouveau la nudité intérieure. La vraie pureté est exempte de pensées. Il n’y a plus de pensée, là où il n’y a plus rien de mien. Je suis réduit à rien. Quand on est arrivé à la nudité d’esprit, il n’y a plus de souci à avoir. Nul mal ne saurait désormais me troubler. Je me délecte tellement dans la pauvreté que je ne puis plus m’occuper des choses et des images qui m’entourent. Que dis-je ? Le moi ne m’appartient... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2012

Ruusbroec l'Admirable et la vacuité de l'esprit

La vacuité de l'esprit chez .....Ruusbroec dans son chef d'oeuvre : L'Ornement des Noces spirituelles. Ruusbroeck est né en1293 dans le village de Ruusbroec non loin de Bruxelles et mort en 1381.   « Dans l'abîme insondable de ces ténèbres où l'esprit qui aime est mort à lui-même, commence la révélation de Dieu et la vie éter­nelle. En effet, en ces ténèbres, brille et se trouve engendrée une lumière incompréhensible, c'est-à-dire le Fils de Dieu, en qui l'on contemple la vie éternelle. Et en cette lumière on se met... [Lire la suite]