28 avril 2018

La joie de l’anéantissement

Dans la dernière vidéo que j'ai faite avec Franck Terreaux, Franck a dit quelque chose de très profond : "L'éveil ce n'est pas un plus, c'est un moins". C'est un moins parce que quelque chose nous quitte, quelque chose d'immense s'anéantit, et cette chose c'est le moi, l'observateur, le penseur, le petit bonhomme ou la petite bonne femme à laquelle on s'identifait. Ce petit moi fictif se cachait quelque part derrière les yeux, et nous cachait le monde. Quand il disparait, surgit l'éveil. Bien sûr, faire de l'éveil un moins et non... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 juin 2015

Quand tu seras annihilé : Rumi

"Rumi écrit :  « Ne sois pas une goutte, fais de toi-même un océan Si tu veux être une mer, fais de ta goutte un néant. » C'est dans l'annihilation de soi qu'on découvre l’Absolu : il faut être vacant pour se laisser remplir par la Présence :   « Tant que tu auras un « moi », on ne te laissera pas entrer; Quand tu seras annihilé, on te gardera comme la prunelle des yeux. »[1]  Le disciple et l’Absolu ne peuvent exister ensemble ; il faut que le premier devienne... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,