10 mai 2018

s'orienter vers l'intérieur

Vu sur http://khordong.blogspot.co.uk/ "Ici, dans le Dzogpachenpo, on s'établit sans en rajouter dans ce qu'on nomme l'essence (ou le visage) de l'esprit., ou en d'autres termes sa condition de base laissée telle qu'elle, sa propre nature intrinsèque. Puis il est dit: 'Sans distraction, laisse l'esprit regarder en lui-même." Le simple fait de s'orienter vers l'intérieur révèle notre propre capacité de connaître qui s'y trouve naturellement, notre 'conscience ordinaire' (tamal gyi shepa) et lui permet d'apparaître. Puis, à tout... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mai 2018

En cet instant, ta conscience est cette totalité,

LA LIBÉRATION PAR LA VISION NUE DE LA NATURE DE L'ESPRIT       Texte de Padmashambava (VIIIème siècle) "Cet esprit un qui pénètre toute vie et toute libération, N'est pas reconnu bien qu'il soit notre propre nature fondamentale. Son flux est constant mais nous l'ignorons. Son intelligence lumineuse et sans faille n'est pas perçue Alors qu'elle émerge de toute chose. Les héros ont proclamé l'inconcevable, Et la totalité des enseignements les plus secrets Ne disent rien d'autre que cette suprême... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2018

La nature de l'esprit et le Dzogchen

    Philippe Cornu: La nature de l'esprit et le Dzogchen (Trekchö/Tögal)   J'ai beaucoup de respect et de reconnaissance pour le dzogchen. Il y a dans cette tradition - que connait très bien Philippe - d'excellents enseignements (Trekchö) pour voir directement la nature de l'esprit. Pour le reste (les visualisations, Thögal), j'avoue mon scepticisme total. Traverser les murs, transformer son corps en arc-en-ciel....Je comprends l'idée : L'idée c'est que puisque tout surgit de la base , si je suis bien établi... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:20 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mars 2018

Demeurer dans la conscience non-duelle

Padmasambhava a dit :   "On pourrait expliquer une centaine de points Ou on pourrait même élucider un millier de points Mais il y a seulement une seule chose à savoir et tout est libéré Demeurer dans la conscience non-duelle de la nature de l'esprit."     A hundred points may be explained – or even a thousand may be elucidated – but there is only one thing to know, and everything is freed: Remain within non-dual awareness of the nature of Mind.   ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2018

comme un océan translucide et immuable

Longchenpa, maitre dzogchen du 14 eme siècle, décrit ici l'expérience même de la vraie nature de l'esprit. C'est en retournant son regard en lui-même ("je jetais un regard ardent sur cette pure conscience en moi-même") que Longchenpa s'éveille à sa vraie nature. Ni être, ni non être, ni présence, ni absence ("il n'y avait rien qui ressemblât à une présence ou à une non-présence"), la pure conscience est comparable à un ciel ouvert où les apparences surgissent. Retourner son regard, inverser la flèche de l'attention vers Rigpa (la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
05 février 2018

Comme une sphère de cristal

Une des raisons qui semble rendre difficile l'accès à notre vraie nature est le fait qu'elle est transparente. Elle est sans couleur et sans forme. Son absence de caractéristiques nous aveugle. Nous voyons les formes et les couleurs, nous percevons les phénomènes mais non Ce qui permet à tous ces phénomènes d'apparaitre. Nous voyons les objets mais non la lumière qui rend la vision possible ; nous sommes conscients des phénomènes mais non de la conscience elle-même, sans laquelle pourtant rien n'est perçu. Dans le bouddhisme... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2018

Cette essence vide

Paroles à prononcer à l'oreille d'un mourant, selon le livre des morts tibétains pour reconnaitre notre vraie nature au moment de la mort du corps. Cette parole est destinée à ceux qui sont mal familiarisés avec la Claire Lumière de leur vivant ou qui ne la connaissent pas du tout. Comme une dernière chance en quelque sorte. "La première [section], la présentation de la claire lumière.dans l'état intermédiaire du moment de la mort, est destinée aux individus qui ont une bonne compréhension mais qui n'ont pas encore été présentés... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 janvier 2018

regarde ton propre esprit!

"Que cela te plaise ou non, regarde ton propre esprit!Sans t'en tenir au concept d'une vacuité nihiliste,Sois assuré que la sagesse a toujours été claire,Lumineuse, spontanée, résidant en elle-même,solaire par elle-même.Que cela te plaise ou non, regarde ton propre esprit!Sois assuré que ton intelligence est sagesse sans faille,Coulant comme le flot continu d'une rivière!Que cela te plaise ou non, regarde ton propre esprit!Sache que tu ne le trouveras pas par le raisonnement,Car son mouvement est aussi dépourvu de substance que les... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2018

L'espace dans le dzogchen

L'espace du ciel, l'espace physique est un symbole de l'immensité de notre vraie nature.Dans beaucoup de traditions spirituellles - et en particulier dans le bouddhisme - l'espace et le ciel sont fréquemment utilisés comme analogies pour symboliser  ce qui se trouve au-delà des concepts et de la perception sensible : l'essence de l'esprit. Dans le dzogchen tout particulièrement, la référence à l'espace est omniprésente. Par exemple :  «L'Éveil a l'espace pour nature, Et dans l'espace, il n'y a ni effort ni accomplissement... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 décembre 2017

dès que vous tournez votre regard nu sur vous-même

      "Dans cette claire vacuité où les pensées passées se sont évanouies sans trace aucune, Dans cette fraîcheur où les pensées à venir ne sont pas encore :  A l'instant où s'établit le mode naturel sans fabrications, Voici cette conscience qui, à ce moment, est en elle-même tout ordinaire, Et dès que vous tournez votre regard nu sur vous-même, Ce regard qui n'a rien à voir débouche sur la clarté, La Présence dans son évidence, nue et vive, C'est une pure vacuité qui n'a été créée d'aucune manière. ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,