11 décembre 2016

Place le regard dans l'espace

Padmasambhava, maitre tibétain du 8 ème siècle, livre ici les secrets de la pratique à la princesse Yeshe Tsogyal. On comprend qu'il suffit de regarder l'espace en étant détendu, et d'unir son esprit à la vacuité, sans rien faire. Dans ce regard non-duel, il n'y a ni sujet, ni objet. jlr     "Place le regard dans l'espace, droit devant toi, sans bouger les globes oculaires, détends ton attention pour qu'elle soit vive, lumineuse, éveillée et embrassant la tota­lité. Qu'elle soit libre de la fixation d'un observateur... [Lire la suite]

06 décembre 2016

Dzogchen et enfance

James Low est un enseignant contemporain du Dzogchen Tibétain. Il montre dans ce texte que le but de la pratique est de pointer vers l'ouverture innée de l'esprit. Cette ouverture est simplement celle qui était la nôtre quand nous étions enfant. Elle est toujours ici, mais nous l'avons oubliée. Cette référence à l'enfance me rappelle ce qu'on lit dans l'Evangile de Thomas : Logion 4. "Jésus a dit : L’homme vieux de jours n’hésitera pas à interroger un petit enfant de sept jours sur le lieu de la vie, et il vivra, ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2016

Des moments courts, mais de nombreuses fois

Texte déjà posté en décembre 2015. Pour ma chère amie Nicole, qui garde ce texte précieux sur sa table de chevet et qui a eu la chance de rencontrer Tulku Urgyen, tout comme elle a eu aussi la chance d'être l'amie de Douglas Harding; Tulku Urgyen aussi pointait directement vers le visage originel. Toute la pratique du dzogchen se trouve ici : voir l'espace de sa vraie nature et y revenir encore. "Une fois distrait, à nouveau reconnaissez. Telle est la pratique". jlr       "Quand on vous a pointé votre vraie... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 octobre 2016

Mêle ton esprit au ciel immaculé

  "Parfois, analyse ton esprit ; Assure-toi qu'il n'est pas une chose tangible, Qu'il est dépourvu de centre et de périphérie. Laisse ensuite cette découverte Prendre toute son ampleur.   Parfois, mêle ton esprit au ciel immaculé; Elève-le, étends-le, Et laisse-le grand ouvert, Tel un espace à la fois immense et omniprésent." Shri Simha,     Shri Simha ou Singha est un des premiers maitres dzogchen du Tibet. Cité ici par Fabrice Midal, dans Transformez votre vie grâce au Bouddha.
Posté par josleroy à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2016

Laisse ton attention se reconnaître elle-même

"Reconnais que ton esprit est à la fois vide et connaissant, infus de sagesse. Lorsque ton attention va à l'extérieur, tu tombes sous le joug des pensées. Laisse ton attention se reconnaître elle-même. Reconnaître qu'elle est vide. Ce qui reconnait est la connaissance. Tu peux à cet instant avoir la certitude que ces deux - vacuité et connaissance - sont une unité originelle. Voir cela est appelé la conscience auto-connaissante (ou réflexive)."Tulku Urgyen As It Is, Volume 2 ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2016

c'est cela même !

SHABKAR (1791-1851) "La simplicité spontanément lumineuse : c'est cela même ! Comment pouvez-vous dire que vous ne voyez pas Votre esprit comme étant le Bouddha ? Il n'y a là rien à cultiver, à quoi bon gémir : "Je ne me suis pas entraîné" ? Cet esprit éveillé, clairement manifesté : c'est cela même ! Comment prétendre que votre esprit, vous ne le trouvez pas ? Cette clarté limpide, ininterrompue : c'est cela même ! Comment prétendre que l'essence de votre esprit, vous ne la voyez pas ? Une fois établi en cette nature, il n'y a pas... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

02 octobre 2016

Apercevoir la vérité elle-même

Le maitre Patrul Rinpoche a résumé la voie directe du dzogchen en trois points, trois maximes. Voici ce qu'elles signifient selon Péma Namgyel, un maitre tibétain contemporain   "Voici les trois maximes : Apercevoir la vérité elle-même; Acquérir la conviction unique; Atteindre l'assurance dans la libération. La première dit: commencez par l'introduction à la vue, ayez-en un aperçu authentique, une vision directe. Quand vous accueillez, dans une gare, une personne jusque là inconnue, identifiée sur des photos, vous... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2016

comme une sphère de cristal immaculée

"La sagesse auto-surgissante est Rigpa qui est vide, claire et libre de toute élaboration conceptuelle, comme une sphère de cristal immaculée..Elle n'analyse pas les objets...En reconnaissant simplement cette Rigpa non-conceptuelle, immaculée, nue, vous réalisez qu'il n'y a rien d'autre que sa nature...C'est la sagesse non-duelle autosurgissante.  Comme un reflet dans un miroir, lorsque les objets et les perceptions se manifestent à Rigpa , cette prise de conscience vierge et nue qui ne prolifère pas en pensées est appelée la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2016

Demeurez dans cet état immaculé

Longchenpa est un des plus grands maitres dzogchen (14ème siècle), courant mystique du bouddhisme tibétain, prônant comme le Chan une approche directe de l'éveil. Dans cette pratique, comme dans la Vision Sans Tête de Douglas Harding, il s'agit d'abord de s'éveiller immédiatement à la vraie nature de l'esprit (Rigpa). Ensuite,  il faut revenir contamment dans la vacuité, rester consciemment dans cette présence. Pour Rigpa, les pensées ne sont pas un obstacle, ni les émotions. Elles sont des ornements de la nature de l'esprit et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 septembre 2016

aucun doute

"J'ai compris que la nature de mon esprit, Source du samsara comme du nirvana, Est ineffable vacuité lumineuse : Rien à quoi s'attacher.   Je suis resté solitaire Dans la plénitude de l'état originel. J'ai laissé ma conscience se détendre; Comme une boule de coton qu'on relâche, Elle a repris sa forme naturelle.   Les ténèbres de l'ignorance Naturellement dissipées, Se déploie alors le vaste ciel De l'immensité absolue.   Aucune question, aucune hésitation : C'est bien la nature absolue. Même si tous... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,