07 janvier 2016

Une fleur

  Quand nous percevons les objets, nous pensons qu'un "moi" séparé les perçoit. Par exemple, nous pensons observer la fleur : "Je regarde la Fleur". "Moi, José Le Roy, je perçois cette fleur qui se trouve à un mètre de moi". Nous sommes deux : "moi" et la fleur. Mais la réalité ne se présente pas du tout ainsi : si je suis vraiment attentif à ce qui est donné dans l'instant, il y a une fleur juste une fleur qui apparait dans une ouverture, dans un espace éveillé et sans limite. La fleur est regardée ; elle apparait dans... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:15 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 octobre 2015

Un sentiment de « première fois »

« Il y a une naissance simultanée de nos yeux et du monde, un sentiment de « première fois » où ce qui regarde et ce qui est regardé se donnent le jour. » Christian Bobin, La présence pure   Être vraiment dans le regard nous révèle en effet la naissance du monde ; tout apparait pour la première fois. Ce n'est pas là une manière de parler : le monde est vraiment neuf, sans mémoire et sans futur ; il jaillit du néant dans le présent-éternel du voir. Et avec lui, nous naissons aussi, non pas sans doute... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 octobre 2014

Maria João Pires

Lors des conférences Emergences à Bruxelles, la pianiste Maria João Pires a interprété plusieurs morceaux de Bach et de Schubert entre les conférences. C'est une artiste remarquable qui a joué avec un sens profond du silence et de la méditation.         Lors d'un concert en 1998, elle s'aperçoit qu'elle n'a pas préparé le concerto de Mozart qui va être joué, et après un moment de panique, elle retrouve grâce à son talent et à sa mémoire le concerto de Mozart que donne l'orchestre !       ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 décembre 2013

L'éclat du réel

Vus à partir de l'espace transparent de la vacuité, les objets prennent un éclat particulier. Ils deviennent plus colorés, plus présents, plus vivants. C'est comme si un voile gris avait été ôté de la perception. Ce voile derrière lequel nous avons caché le monde est celui des concepts, de la mémoire et du langage. Bergson écrivait justement : "Nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire des étiquettes collées sur elles". Nous ne voyons pas le monde, nous le pensons: "je vois une chaise" " je... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2013

La pièce vide

J'ai visité l'exposition Hopper hier à Paris. L'exposition se termine par un de ses derniers tableaux, le plus beau à mon avis, et qui synthétise toute son oeuvre : la forme et la lumière. Sun in a empty room Le titre de l'oeuvre est "Soleil dans une pièce vide". Il est vrai que la pièce est vide; il n'y a personne, pourtant la pièce est vue, pourtant il y a regard, il y a conscience éveillée. C'est ainsi que le monde est vu : vide et pourtant conscient. Pas d'observateur et pourtant vision. Ne reste que la beauté, la lumière... [Lire la suite]
23 décembre 2011

La Beauté du simple

Jean-Jacques Prade, qui est un ami, m'a envoyé un livre qu'il a écrit dans sa maison sur le Haut Plateau de Margueron en Gironde. Il y parle de la beauté de la nature, de la pleine conscience, de cette "immensité lumineuse" qui accueille tout en s'ouvrant à la beauté du simple. J'ai vraiment beaucoup aimé cette poésie qui pointe vers notre vraie identité, là où le monde et la conscience ne sont plus séparés. En voici quelques extraits : "LE CHOC DE LA BEAUTEObserver avec Attention, la tête vide de ses tensions mentales, le... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:50 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2011

La beauté

Je n'ai jamais posté de textes de Krishnamurti. En voici un sur la beauté, extrait de son journal.   "Tout était très calme sous les arbres ; il y avait tant d'oiseaux qui appelaient, chantaient, gazouillaient dans une agitation incessante. Les branches énormes, magnifiquement formées et lisses, étaient sai­sissantes de beauté dans leur large mouvement plein de grâce qui fai­sait venir les larmes aux yeux et s'étonner de la beauté du monde. L'arbre était la plus belle créature de la terre, il serait beau même dans la mort ;... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:36 - - Commentaires [111] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2011

La beauté par Serge Durand (écho de bleu)

Vu sur le site du philosophe Serge Durand (extraits) : Texte intégral ici AU-DELA DE LA BEAUTE COMME EXPERIENCE NON DUELLE, L'ART COMME REVELATION PERCEPTUELLE. "L'art est souvent associé à l'expérience de la beauté. C'est un artefact qui produirait chez le spectateur un plaisir désintéressé à la différence de l'agréable toujours lié à un plaisir intéressé. Kant définit le sentiment de beauté en ce sens. Pour aller plus loin dans la description des caractéristiques du sentiment de beauté, Schopenhauer évoque directement le... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2010

Purcell et andreas Scholl

C'est triste mais si beau...(Accademia Bizantina et Andra Scholl le 27 juillet 2010) The cold song King Arthur, Purcell What power art thou,Who from below,Hast made me rise,Unwillingly and slow,From beds of everlasting snow !See'st thou not how stiff,And wondrous old,Far unfit to bear the bitter cold.I can scarcely move,Or draw my breath,I can scarcely move,Or draw my breath.Let me, let me,Let me, let me,Freeze again...Let me, let me,Freeze again to death !The Song of the Cold Genius,King Arthur, Act III, semi-operaHenri Purcell,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,