28 janvier 2016

Thomas Traherne : Wonder

Douglas Harding m'a fait connaitre Thomas Traherne, le poète métaphysicien anglais (1636-1674). Traherne parle merveilleusement bien de la Vision de notre vraie nature, de l'éblouissement du monde qui peut surgir quand il est vu à partir de notre Source. Dans cette vision "d'ange" , Traherne voit le monde à partir de la conscience (sense), il en est frappé de stupeur; les objets brillent; les limites de son moi tombent et il se retrouve vaste, sans limite. Alors, il nait à une vie nouvelle, faite de félicité (Bliss), de beauté... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2011

L'enfance et la vision nouvelle

Sur l'enfance, et son regard...    dessin de Lorène Le Roy "Tout apparaissait Neuf et Étrange au début, ineffablement rare, et Délicieux, et Beau. J'étais un petit Étranger et à mon Entrée dans le Monde j'étais Salué et Entouré de Joies innom­brables. Ma Connaissance était Divine (...). Mon Ignorance même était Avantageuse. Je ressemblais à quelqu'un Amené dans l'État d'Innocence. Toutes Choses étaient Intactes, Pures et Glorieuses : oui, et infiniment miennes, Joyeuses, Précieuses. (...) Le Blé était Froment Immortel... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:12 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2011

Les Centuries

Enfin, voici Les Centuries de Thomas Traherne (né en 1636 ou 1637  – décédé le 10 octobre 1674)traduits en français. Traherne est un des plus grands poètes mystiques anglais du XVIIème siècle.   Quatrième de couverture « Tout apparaissait Neuf et Étrange au début, ineffablement rare, et Délicieux, et Beau. J'étais un petit Étranger et à mon Entrée dans le Monde j'étais Salué et Entouré de Joies innombrables. Ma Connaissance était Divine. » Dans la campagne galloise, au milieu du XVIIe siècle anglais... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mars 2011

Un Oeil-Enfant

Voici une traduction d'un poème de Thomas Traherne (1637-1674) le poète mystique anglais. Ici il nous parle de la nostalgie de l'enfance. L'enfant voit l'absolu dans toute chose. L'adulte a perdu ce regard ; pour le retrouver il faut retourner la vision et dévouvrir les trésors qui nous attendent. "UN ŒIL-ENFANTUne lumière pure, à l'abri de toute corruption, Un rayon qui est tout spirituel, un œil Qui est vraiment vierge, voit les choses Comme les voit la divinité,C'est-à-dire que son éclat brille dans un sens céleste, Et tout à... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,