15 mars 2016

La simplicité de Nisargadatta Maharaj

  Nisargadatta Maharaj[1] n’est pas seulement un homme ayant incarné les plus hautes réalisations de la sagesse indienne, mais il est aussi un enseignant qui a su proposer une pédagogie simple.  Ici, pas besoin de pèlerinages, de rites, de purifications diverses, d’érudition livresque ni de tout le folklore de l’éveil : Maharaj nous conduit droit à l’essentiel ; ses mots sont comme des flèches pointant directement  vers l’absolu, et celui qui sait les entendre et qui est mûr pour cela ne peut qu’être touché... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2016

Relâchez-vous et regardez

  Hommage, hommage à Nisargadatta Maharaj!       "Vous n’avez pas besoin d’atteindre ce qui est déjà en vous. Votre recherche même vous la fait manquer. Rejetez l’opinion que vous ne l’avez pas trouvé et, simplement, laissez-la venir au centre de votre perception directe, ici et maintenant, en supprimant tout ce qui participe du mental. La libération n’est pas le résultat de quelques moyens habilement  employés, ni des circonstances. Elle transcende le processus de causalité. Rien ne peut la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2016

Pas de chemin

"Question : Il y a tant de saints hommes qui disent que lorsque vous serez prêt et mûr, vous vous réaliserez. Leurs paroles peuvent être sincères, mais elles sont peu utiles. Il doit bien y avoir une issue, un chemin pour en sortir, indépendant de la maturation, qui prend du temps, et de la sadhana, qui demande des efforts.Nisargadatta Maharaj : Ne l’appelez pas chemin. Ce serait plutôt une sorte de talent. Et ce n’est même pas ça. Soyez ouvert et tranquille, c’est tout. Ce que vous cherchez est si proche de vous... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 février 2016

Auprès de Nisargadatta Maharaj

Voici un excellent livre publié par Jean-Louis Accarias et traduit de l'anglais par Alain Porte. Il s'agit d'entretiens de David Godman au sujet de Nisargadatta Maharaj. Godman a très bien connu Maharaj, et c'est un bonheur de lire ce  témoignage. jlr Quatrième "David Godman, à l’occasion d’un entretien improvisé avec son amie Jarriet, est conduit – 23 ans après les faits – à faire revivre les quatre années (1978-1981) où il a régulièrement rendu visite au “Maître spirituel” Nisargadatta Maharaj, dans la ville de Bombay. ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2016

Marchez dans la direction du « je suis »

"Question : Vous dites que notre être réel nous est toujours présent. Comment se fait-il que nous ne le remarquions pas ? Nisargadatta Maharaj : Oui, vous êtes toujours le Suprême. Mais votre attention est centrée sur les choses physiques ou mentales. Dans l’intervalle où votre attention, venant de quitter une chose, n’est pas encore fixée sur une nouvelle, vous êtes un être pur. Quand par la pratique de la discrimination et du détachement (viveka-vairagya) vous perdez de vue les états sensoriels et mentaux, l’être pur devient votre... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2016

Message de la nouvelle année

Bonne année à tous. Je vous adresse mes voeux les plus chaleureux. La meilleure chose que je puisse nous souhaiter, c'est de voir notre vraie nature et de vivre à partir d'Elle consciemment. Car non seulement vivre centré dans la conscience est bénéfique pour notre existence, mais cette lumière est plus que jamais nécessaire aujourd'hui pour notre monde déchiré. Ainsi s'éveiller à sa vraie nature, en témoigner, la partager est le meilleur service que nous puissions rendre aux autres et à nous-mêmes. Notre vraie nature possède des... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2015

Le goût de l'être

Quand Descartes a évoqué le cogito "je pense donc je suis" dans ses Méditations Métaphysiques,  il n'a pas signalé ce qui est pourtant si important : le "Je suis" est une source de joie. Descartes a insisté sur la certitude absolue de l'expérience du "Je suis" mais non sur la béatitude qui s'y trouve. En effet, la sensation du "Je suis" recèle une saveur unique de joie, un goût d'infini bonheur.Le "Je suis" est rempli d'être et d'amour ; rien ne lui manque ; on ne peut rien lui ajouter; rien lui enlever. Il est la plénitude... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2015

Si proche

  "Il n’y a rien à faire, juste être. Ne faites rien, soyez. Pas d’escalade de montagne, pas de retraite au fond d’une caverne.Je ne vous dis même pas : « Soyez vous-mêmes » puisque vous ne vous connaissez pas. Soyez, c’est tout. Ayant vu que vous n’êtes ni le monde « extérieur » de la perception, ni le monde « intérieur » du concevable, que vous n’êtes ni le corps, ni le mental, soyez uniquement.Le Soi est près et le chemin vers lui, facile. Tout ce que vous avez à faire, c’est de ne rien faire. Ce que vous cherchez... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:10 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 octobre 2015

Nouveau livre de Maharaj

Les éditions Dervy sous la direction de Pierre Bonnasse publient des entretiens inédits de Nisargadatta Maharaj, traduits par Karina Bharucha. Ces entretiens ont eu lieu à la fin de la vie de Maharaj, entre novembre 1979 et janvier 1980. Maharaj parle ici de l'Absolu comme étant au-delà de l'être, au-delà du je suis. Il s'agit pour lui d'aller en amont de toute connaissance, de toute conscience, dans la non-connaissance. Il dit: "Tout ce que je n'étais pas, je l'ai jeté par dessus bord. Après m'être débarrassé de mon soi-disant... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:43 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2015

le vide est plein à ras bords

    "Q: S’il vous plaît, dites-nous comment avez-vous réalisé ? Nisargadatta Maharaj : J’ai rencontré mon Guru quand j’avais 34 ans et j’ai réalisé à 37 ans. Q: Qu’est-il arrivé ? Quel fut le changement ? Nisargadatta Maharaj : Le plaisir et la souffrance perdirent leur empire sur moi. J’étais libéré du désir et de la peur. Je me trouvais complet, je n’avais besoin de rien. Je vis que dans l’océan de la pure Conscience, à la surface de la conscience universelle, les vagues sans nombre du monde phénoménal se lèvent et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :