10 septembre 2014

L'Amour est ma religion et ma foi

Ode d'Ibn Arabi, admirablement chantée en Arabe. "Auparavant je méconnaissais mon compagnonSi nous n'avions pas la même croyance.À présent, mon cœur est capable de toute imageIl est prairie pour les Gazelles, cloître pour les moinesTemple pour les idoles, Kaâba pour les pèlerinsTables de la Thora et livre saint du CoranL'Amour seul est ma religion...Partout où se dirige ses monturesL'Amour est ma religion et ma foi"    
Posté par josleroy à 18:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2014

Le philosophe Averroes et le mystique Ib'n Arabi

  Voici ce que dit-on il se produisit lorsque le philosophe Averroès rencontra le mystique Ibn 'Arabî à Cordoue, en 1179 : « À mon entrée, - écrit Ibn 'Arabî - le philo­sophe se leva de sa place, vint à ma rencontre, en me prodiguant les marques démonstratives d'amitié et de considération, et finalement m'embrassa. Puis il me dit : "Oui." Et moi à mon tour, je lui dis : " Oui." Alors sa joie s'accrut de constater que je l'avais com­pris. Mais ensuite, prenant moi-même conscience de ce qui avait provoqué sa joie, j'ajoutai :... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2012

Une face sans nuque

J'ai lu ce texte dans le livre de Claude Addas, Ibn'Arabi, la quête du soufre rouge, chez Gallimard: Ibn Arabi décrit son expérience spirituelle comme étant la découverte qu'il n'a pas de dos, pas de nuque, et qu'il voit dans les quatre directions. Il est devenu un oeil, une sphère voyante. « Si Ibn 'ArabI avait eu à choisir un nom symbolique pour la ville de Fès, il l'eût sans doute appelée Nûr, Lumière; car, pour la seconde fois, il accède là à cette Demeure déjà décrite où il « devient lumière»; mais, en cette occasion, la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 16:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,