19 février 2017

S'espacifier

De retour des Cévennes, de la solitude et de la nature sauvage, je retrouve Paris et internet ! Il est vrai qu'on peut voir sa vraie nature partout, à Paris dans le métro, dans un supermarché... Mais il est vrai aussi que les paysages larges, vastes, beaux, comme ceux que je viens de voir sur le Mont Lozère, par exemple, ont le pouvoir de nous élargir avec eux, de nous espacifier. Quel bonheur d'accueillir dans l'Ouvert que je suis, cette farouche et immense beauté enneigée. Henri Michaux - sous prise de drogue - avait... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 avril 2015

Je plongerai

"Clown      Un jour.      Un jour, bientôt peut-être.      Un jour j’arracherai l’ancre qui tient mon navire loin des mers.      Avec la sorte de courage qu’il faut pour être rien et rien que rien, je lâcherai ce qui paraissait m’être indissolublement proche.      Je le trancherai, je le renverserai, je le romprai, je le ferai dégringoler.      D’un coup dégorgeant ma misérable pudeur, mes misérables combinaisons et enchaînement « de fil... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2010

Mais Toi, quand viendras-tu ?

J'ai relu ce poème de Michaux hier. je pense qu'il y a dans ce texte une intuition puissante de ce qu'est l'éveil : une Présence où le moi se perd dans la démesure, un envol soudain vers la verticalité. Mais pour Michaux l'éveil est une grâce, une chance, un gros lot. Nous savons pourtant qu'il existe des chemins vers cette immensité. Il serait intéressant de voir si Michaux en avait connaissance. jlr "Mais Toi, quand viendras-tu ?Un jour, étendant Ta mainSur le quartier où j’habite,Au moment mûr où je désespère vraiment... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,