21 septembre 2016

Je suis réduit à rien

Poème de Tauler (1300-1361), le grand disciple de Maitre Eckhart.   "CANTATE DE LA NUDITÉJe chanterai ce chant nouveau : la nudité. La pureté réelle est vide de pensée; La pensée, elle doit se tenir à l'écart. C'est ainsi, moi que j'ai perdu ce qui est moi. Je suis réduit à rien.Qui s'est dépouillé de l'esprit ne peut plus avoir de souci.Ce qui m'est étranger cesse de me leurrer. Et j'aime autant être pauvre que riche. Point d'image qui me contente : Il m'a fallu me vider moi-même. Je suis réduit à rien.Qui s'est dépouillé de... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 janvier 2012

Encyclopédie des mystiques rhénans

Encyclopédie des mystiques rhénans d'Eckhart à Nicolas de Cues et leur réception « Ce volume, qui est la première étude systématique d'Eckhart et de Nicolas de Cues, portera beaucoup de fruits dans les décennies à venir. Sans chercher à opposer pas plus qu'à identifier ces deux auteurs, la présentation qui en est faite, en lien avec leurs sources et leur influence, met en évidence le réseau complexe des relations entre eux, de manière tout à fait nouvelle et ouvre ainsi de larges champs à la recherche. C'est pourquoi,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2010

Vide et amour

D.T. Suzuki nous donne l'équation fondamentale de l'amour: zéro = infini et infini = zéro A partir de la vacuité, de l'Innocence du point zéro surgissent toutes les vertus. Il écrit : "C'est à partir de ce zéro que tout bien s'accomplit et que tout mal est évité. Le zéro dont je parle n'est pas un symbole mathématique. C'est l'infini, un dépôt ou une matrice de tout bien ou de toutes valeurs possibles" La vacuité parfaite est la plénitude parfaite; l'innocence de la vacuité est en même temps la connaissance. C'est... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 décembre 2009

Notre erreur fondamentale

Notre erreur fondamentale, comme le disait Douglas Harding, c'est de penser que notre réalité est notre apparence.Nous croyons que nous sommes ici, au centre de nous-mêmes,ce que nous paraissons être, là-bas, à distance.De l'extérieur, je parais un homme; mais ce n'est pas ce que je suis vraiment. Nous confondons notre apparence vue de l'extérieur et notre réalité. Que suis-je alors? Eh bien, il suffit pour le savoir d'avoir l'audace de regarder en soi-même en retournant la flèche de l'attention de 180°. Nous ne sommes pas un... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,
26 octobre 2009

C'est l'Un qui se connait

Dans un de ses entretiens, Nisargadatta Maharaj  dit  que les Upanishads en réalité parlent de lui - Maharaj-, que le Brahman dont il est constamment question dans les textes n'est autre que lui, Nisargadatta Maharaj. Nisargadatta Maharaj On pourrait être choqué d'une telle prétention, mais cela m'apparait en fait évident : ce que nous sommes vraiment est le Brahman, le Soi Ultime, l'absolu, et c'est de cela dont parlent en effet ces textes. Non pas bien sur de notre "moi" empirique et socialement déterminé mais... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,