27 septembre 2016

La saveur d'être

  "Désormais tout est changé. J'ai goûté - comme par mégarde - à la saveur d'être, et tout est changé. Quelque chose, en moi, n'est pas né avec moi et ne mourra pas avec moi. Par cette certitude, tout est changé. Il n'y a plus personne à qui reprocher quoi que ce soit - plus personne, non plus, à convaincre de quoi que ce soit... A l'instant où cesse en moi toute représentation - toute idée "sur" les choses, les voilà qui apparaissent dans leur évidence impérieuse, leur vide lumineux." Christiane Singer. Histoire... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 juin 2016

Prendre conscience de tout pour la première fois

Dans ce texte, le poète Pessoa évoque la vision éveillée comme une nostalgie. Voir le monde pour la première fois, voir le monde à partir de la réalité divine, à partir de l'absolu, au-delà des mots et de la mémoire. Mais Pessoa ne parvient pas ici à s'y maintenir et retombe dans la vie banale et quotidienne, loin de la révélation de la réalité parfaite. Il était voyant; il est maintenant devenu aveugle, et mort. Nous portons tous en nous la nostalgie de ce Regard dé-voilé, où tout apparait comme au premier jour de la création. Une... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mars 2016

Un métro vers le sans limites

Vu dans le métro parisien cette semaine par Aline Bureau !     Maintenant est notre naissance, non il y a des dizaines d'années, mais tout juste à l'instant, et encore à l'instant. Naissance nouvelle de notre être. Et de partout, sans limite, s'étend notre Présence. Pouvons-nous y tracer des frontières ? Y atteindre un bord quelque part ? Il suffit de fermer les yeux pour nous laisser espacifier à l'infini. Ou, l'Oeil ouvert, juste se laisser immensifier par le ciel de la Conscience. Chaque chose, chaque couleur,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2016

LA FLAMME DE LA LIBERTÉ par Vimala Thakar

  "J'ai cherché la Liberté dans les temples et les églises Dieu y était captif dans des cages faites de main d'homme. J'ai cherché la Liberté dans la théologie et la philosophie, La pensée y était gelée La Vie y était de glace. J'ai cherché la Liberté dans les révolutions de toute espèce, Les masses y étaient adorées L'Homme y était assassiné. Ainsi ma recherche a échoué pourtant, j'ai réussi J'ai appris à travers mes errements que tout effort était vain. J'ai appris par mes échec que toute recherche était vaine.... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 février 2016

Fraternité cosmique

Fraternité cosmique par Douglas Harding   La différence fondamentale entre un être humain et un être non-humain ou animal c'est que l'être humain revendique une tête sur ses épaules alors que les autres non. Dans ce cas moi qui n'ai certainement pas de tête j'ai toutes les créatures de l'univers pour frères et soeurs et tous les livres que j'ai écrits et tous les ateliers que j'ai conduits l'ont été au nom de ces chers et innombrables parents, de la plus grande des baleines artiques jusqu'à la plus petite des... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2016

Thomas Traherne : Wonder

Douglas Harding m'a fait connaitre Thomas Traherne, le poète métaphysicien anglais (1636-1674). Traherne parle merveilleusement bien de la Vision de notre vraie nature, de l'éblouissement du monde qui peut surgir quand il est vu à partir de notre Source. Dans cette vision "d'ange" , Traherne voit le monde à partir de la conscience (sense), il en est frappé de stupeur; les objets brillent; les limites de son moi tombent et il se retrouve vaste, sans limite. Alors, il nait à une vie nouvelle, faite de félicité (Bliss), de beauté... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2015

Seuls nos yeux sont comme retournés

  S'éveiller à sa vraie nature c'est devenir conscient de l'espace vide à partir duquel la vision a lieu ; c’est prendre conscience de l'ouverture immense, infinie, sans forme et transparente dans laquelle le monde des formes jaillit à chaque instant. S'éveiller, c'est vivre à partir de l'Ouvert. Rilke, dans un de ses plus beaux poèmes – la Huitième élégie de Duino –,  nous parle de cet Ouvert, das Offene. L’Ouvert, pour le poète allemand, est l’espace pur qui permet à la présence des choses de se donner,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2015

Nous sommes un ciel

Catherine Harding m'a envoyé d'autres poèmes du poète contemporain Jacques Goorma. Elle m'écrit : -"Il faut rappeler que Jacques n’avait jamais entendu parler de Douglas Harding ! C’est Jean Marc Thiabault et moi qui le lui avons présenté en lui envoyant « Le Procès ». Et il en a été bouleversé. « Il fallait que quelqu’un écrive un livre comme ça, et il l’a fait ! » m’a-t-il dit après lecture." Jacques Goorma appelle « le Séjour », ce que Douglas appelle ‘Home ou Capacity’ = ‘notre Maison’ ou... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2015

Ce vide auto-lumineux

Catherine Harding m'envoie ces poèmes de Jacques Goorma, "Il est  vraiment le chantre de la vision sans tête" me dit-elle :   Mon corps est le monde Et moi ce point insituable Ce vide auto-lumineux Le ciel limpide du cœur. **************** Sans cesse revenir A ce ciel sans fin Qui éclate en nous…   Jacques Goorma   Voir d'autres textes ICI
Posté par josleroy à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2015

Si la simplicité

Déjà posté sur ce blog, mais tellement beau. Un poème de la mystique Hadewijch d'Anvers     Grande Poème de Hadewijch (manuscrit médiéval)   "Une noble clarté brille doucement en nous et veut être accueillie dans le loisir fidèle.   La pure étincelle, Vie de la vie de notre âme, qui reste unie à la Source divine, où Dieu fait briller sa lumière éternelle.   Révélation au plus secret de nous-mêmes, que ni raison ni sens ne peuvent comprendre, sinon dans l’amour nu: Ils sont transformés, ceux qui... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :