22 janvier 2017

Un peu de pub

Voici un article paru sur mon dernier livre   vu sur Lalettreducrocodile Voir son visage originel de José Le Roy, Editions Almora. "Quel était ton visage originel avant la naissance de tes parents ? est souvent considéré comme le koan le plus important. Il est en tous les cas le plus répandu. Ce koan a trouvé un prolongement, ou un écho, remarquable chez Douglas Harding et son « homme sans tête ». José Le Roy, familier de l’oeuvre de Harding, retrace dans ce livre l’histoire du célèbre koan depuis sa naissance supposée... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2017

c’est extrêmement simple

C'est extrêmement simple, et il n'y a rien à faire ! Puisqu'on vous le dit ! (Un petit message pour Catherine Harding qui a bien connu Kalou Rinpoche) jlr « En elle-même, la pratique de Mahâmudrâ est extrêmement simple et facile, il n’y a pas de visualisations ni d’exercices compliqués, il n’y a rien à faire, il suffit seulement de laisser l’esprit en son état naturel, tel qu’il est, comme il vient,sans artifice ; c’est extrêmement simple ».  Kalou Rinpoche
Posté par josleroy à 11:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2017

Vaste

Certains textes sont tellement précis qu'ils peuvent par leur seule lecture, conduire à l'éveil. Je trouve celui-ci dessous, écrit par le maitre tibétain Shabkar, d'une remarquable précision :   « Lorsque vous arriverez à la vacuité qui n'a ni couleur ni forme, cherchez si il existe un centre ou une circonférence. Convaincu que milieu et cotés sont identiques, cherchez si il existe un intérieur et un extérieur. Ne trouvant pas de différence entre intérieur et extérieur, vous arrivez au savoir, aussi vaste que... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 janvier 2017

Et dans ce frisson

Jean-Charles m'a fait parvenir ce texte, en me disant que c'est ce qu'il ressentait dans la Présence : un frisson inconnu qui vous rend vivant.     « Imaginez, pour un instant, qu'étant dans une forêt vous n'ayez plus de noms pour ce que vos yeux rencontrent, pour ce que vos oreilles entendent, pour ce que sent votre peau. Qu'est-ce que vous rencontrez ? Ce n'est pas un « ça » puisque vous n'avez pas de concept à votre disposition, mais vous rencontrez une vie extraordinaire qui vous fait... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2017

Douglas Harding maitre zen

      Question :  D'après le zen, le satori a un caractère explosif que je ne retrouvé pas dans la vision sans tête. Douglas Harding :   A tous moments, on observe deux aspects qui s'opposent dans un contraste frappant : le Tronc dénudé et ses fruits savoureux, le Vide immuable et Son contenu kaléidoscopique, la clarté de la Source et les remous des eaux avoisinantes. Il faut avoir reconnu ce contraste pour que puisse se dissiper enfin une confusion tenace. A quoi ressemble le satori ? En lui-même, D. T.... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 janvier 2017

Prochaines réunions

Ateliers d'éveil à sa vraie nature   "Rien d’étonnant à ce qu’on appelle les Éveillés Ceux Qui Voient, et non ceux qui sentent, goûtent ou entendent, encore moins ceux qui pensent ou qui croient ! Leur vision intérieure ouvre invariablement les horizons infinis et merveilleusement transparents de l’Éternité – abîme de clarté sur abîme de clarté. Comme vous pouvez le voir vous-même, dès maintenant, en tournant votre regard vers l’intérieur." Douglas Harding     Réunion Internet sur l'enseignement de... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2017

prêter attention à l'Ouvert

Un lecteur me pose les questions suivantes   "Bonjour José. Je viens de lire (re) votre livre : S'éveiller à la vacuité, ainsi que celui de Douglas Harding: Vivre sans tête. Voici plusieurs années déjà que j'ai commencé à lire ces livres mais cette fois je commence à vraiment essayer de les mettre en pratique. Toutefois même si c'est simple, ce n'est pas si évident de s'y essayer, surtout quand on se sent assez incapable en général (disons avec des potentiels non utilisés), et même en "sachant" que voir le soi est plus... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2017

Le Roi qui se prenait pour un fantassin

Lors d'un atelier l'autre jour, j'ai évoqué cette histoire d'un roi qui se prenait pour un fantassin, la revoici.       Le Shivaïsme d'Abhinavagupta (Inde, Xème siècle) s'appelle école de la reconnaissance (pratyabhijñā), car pour s'éveiller il suffit de reconnaitre sa véritable nature. D'après cette école notre Soi a oublié sa véritable nature, et s'est perdu dans le monde. Il est comme un roi qui aurait, pour s'amuser, pris l'uniforme d'un de ses fantassins : "Comme un roi régnant sur la terre entière, sous... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 janvier 2017

Les moments les plus lumineux

Un ami, M., qui était au stage ce week-end avec Fabien et moi, m'envoie cet extrait de Christian Bobin. M. écrit : " L'extrait qui suit relate donc une expérience directe, spontanée, totale. Quelle belle définition claire et limpide de la « Présence à Soi et au monde » ! Chaque mot est à sa place." Quand "je" ne suis pas là, le monde apparait. C'est dans mon absence en tant qu'observateur que le présence du monde se donne dans une évidence lumineuse. Et la Présence du monde est aussi alors la mienne, sans dualité. ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2017

Nature de bouddha

Se reposer sur la nature de bouddha. Se reposer dans la vacuité. Se reposer sur l'immuable. Se reposer sur la perfection déjà accomplie. Se reposer dans la clarté de l'éveil. Se reposer sur la nature de l'esprit. Se reposer et par l'absence d'effort, expérimenter la grande liberté souveraine. jlr  
Posté par josleroy à 19:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]