28 mai 2015

mon maître venait de remplacer mon visage vulgaire

  "Jadis, je demeurais dans un ermitage. j'avais l'habitude de méditer seul sous un pêcher, au moins jusqu'à la seconde moitié de la nuit. Parfois, l'aurore se levait sans que je m'en rende compte. Une nuit, au milieu de la quatrième veille, arriva brusquement un homme qui avait l'air d'un immortel : ce n'était certainement pas quelqu'un de ce bas monde. Dégageant des rayons dorés et des lueurs de jade, il illuminait la scène. Dès le premier coup d'oeil, je gardais un esprit droit et impassible et je reconnus l'homme... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2015

Un bouquet de fleurs

  Ma petit fille a composé ce bouquet ce matin et une joie profonde m'a saisi en le contemplant. Dans ce regard infiniment attentif, personne ne regarde. Il y a juste regard, juste vision, juste être pur. Comme un éblouissement de chaque chose. Je ne sais pas du tout comment c'est possible, je ne sais pas du tout ce qu'est ce mystère. Mais je sais que ce bouquet de fleur dans ce vieil arrosoir rouillé a donné un sens absolu à l'existence. jlr Voici un texte très connu que j'ai déjà posté en 2011 qui parle de ce regard : ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2015

L'éveil : facile ou difficile ?

Faut-il faire des efforts ou ne pas en faire pour vivre éveillé? C'est là une éternelle question, et en fonction de la réponse on a une voie instantanée (pas d'efforts) ou graduelle (des efforts) Mais en fait, Douglas Harding nous précise ici que la réponse est paradoxale : la vision de sa vraie nature est instantanée (pas d'efforts) et en même temps elle demande à être actualisée (effort) pour devenir naturelle. jlr "S'il est vrai que cette vision instantanée de ma Nature Intemporelle est aisée, il est également vrai qu'elle... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2015

Attention et tension

L'attention à notre vraie nature, à la vacuité n'est pas une tension. Ce n'est pas une concentration, un effort de l"ego; c'est plutôt une détente dans l'espace. Voici un extrait de mon livre "S'éveiller à la vacuité" où j'essaye d'en rendre compte (message déjà posté en 2009): "La vision libre du sujet et de l'objet   Pour s'éveiller à la connaissance de soi, il faut en effet opérer un certain geste intérieur qui est tout simplement un désintéressement du monde. Ce désintéressement, je l'entends au sens kantien du terme,... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:11 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mai 2015

UNe nouvelle journée

Samedi 9 mai 2015   Voilà une nouvelle journée qui arrive. Vais-je la passer endormi, aveugle ou vais-je vivre à partir de ma vraie nature? Vais-je être distrait ou attentif ? Assoupi ou éveillé ? Vais-je rester identifier à mes pensées, à mes émotions à mon corps, enfermé dans mon individualité? Ou vais-je prendre conscience de l'espace que je suis, de l'ouverture dans laquelle le monde apparait? Comment vais-je choisir de vivre : Dans le monde ou ouvert au monde? Identifié à une chose ou conscient d'être une... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2015

Penser ou pas ?

Hier, lors de la discussion sur Skype avec des amis à propos de l'éveil, certaines difficultés ont été soulevées. Ainsi C. a posé une question sur les pensées : faut-il ne plus penser dans l'éveil ? Pas du tout. Les pensées ne disparaissent pas lors de l'éveil. Il ne s'agit pas d'atteindre un état sans pensée. Il s'agit de distinguer entre les pensées et l'espace de conscience où elles se produisent. Cette discrimination est fondamentale; elle permet de découvrir une liberté nouvelle à l'égard des pensées.Tant que cette... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2015

Franck Terreaux : Dénouer le paradoxe

  Franck Terreaux a posté ce message sur ce blog à propos de la non-dualité et de ces paradoxes ; je le partage avec vous. Merci Franck! jlr   "La non dualité est truffée de paradoxe, cependant au coeur de ces paradoxes on peut facilement trouver l'outil qui nous permet de les dénouer. Il y a à la fois le paradoxe et le dénouement du paradoxe caché au sein du paradoxe. Cela donne par exemple : "C'est sans souvenir que l'on peut s'en souvenir" : cela veut dire que faisant fi de toute mémoire, cela nous permet de... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:15 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2015

Conscience vide

La nature de notre esprit est parfois appelé Vacuité, vide, espace. Le Vide est par exemple un synonyme favori pour le Tao qui est comme l’espace à l’intérieur d’un pot sans lequel ce dernier est inutile, et comme le moyeu vide et immobile sans lequel une roue ne peut pas tourner. Les taoïstes décrivent aussi le Tao comme  la Vallée, l’Origine sans forme, inépuisable, et insondable, de toutes les formes. "Trente rayons se réunissent autour d'un moyeu. C'est de son vide que dépend l'usage du char. On pétrit de la terre glaise... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 mai 2015

Pas de centre

Jon Kabat-Zin écrit dans L'éveil des sens : "La présence consciente n'a ni centre ni périphérie, comme l'espace même." En effet. En général nous localisons le centre de l'attention quelque part derrière nos yeux, là où nous imaginons l'observateur et le penseur, le moi. Dès lors nous croyons que l'attention part de ce centre vers les objets du monde tel le faisceau lumineux d'un phrare. Mais c'est une illusion, une construction dûe à notre égocentrisme maladif. L'attention, la conscience n'a ni centre, ni périphérie; elle n'est... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 avril 2015

Ce matin

Ce matin, je suis assis dans le jardin. Je ferme les yeux. Je découvre un espace de silence vivant sans limite et infini, sans intérieur et sans extérieur. Conscience où tout apparait et disparait. Les cloches sonnent l’appel à la messe. Les oiseaux chantent. Tout est entendu ici, à zéro centimètre, et personne pour entendre! Il n’y a rien à faire, ni personne pour faire quoi que ce soit. Pure présence, remplie d’être et de joie tranquille. J’ouvre les yeux. Le jardin et le grand tilleul apparaissent dans l’espace de conscience. ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:53 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,