25 novembre 2015

La reconnaissance

"Lorsque l'on réalise enfin l'essence de son propre esprit, on se rend compte que cet état ultime du Mahamoudra a toujours été là présent en nous : reconnaître l'essence de son propre esprit est comme reconnaître quelqu'un que l'on a toujours connu et que l'on avait juste perdu de vue pendant quelque temps. Au moment de la reconnaissance, l'esprit devient naturellement libre : ses limitations ordinaires sont dénouées et il peut se libérer de toute contrainte." Guendune Rinpoché. Le Mahamoudra du Gange. merci à... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2015

Aucun mot ne peut décrire cela

"Comme c'est la pure conscience du présent qui est le Bouddha véritable, Dans l'ouverture et le contentement, j'ai découvert le maître dans mon coeur. Lorsque nous réalisons que cet esprit naturel incessant est la nature même du maître, Il n'est plus besoin de prières qui pleurent, qui nous attachent, ou qui saisissent, ou de complaintes artificielles. En se détendant simplement dans cet état non fabriqué, ouvert et naturel, Nous obtenons la bénédiction de la libération sans but de tout ce qui apparaît.   Aucun mot... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 novembre 2015

Comme un enfant qui joue

  "Bien que les apparences surviennent sans cesse, Demeure sans attachement comme un enfant qui joue. Bien que surviennent ce qui nous semble joies, problèmes, amis, ennemis Toutes les pensées de libèrent d'elles-mêmes comme les vagues de l'océan. Quelle profusion de pensées  – passion, agressivité, louanges, blâme, Regarde juste leur essence, la vacuité lumineuse et nue. Que tu marches, soit assis, couché ou quoi que tu fasses, (Il n'y a) que des formes vides brillant dans un espace de claire lumière."   Khenpo... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 novembre 2015

La simplicité de la grande perfection

Voici un extrait d'un ensemble de textes du bouddhisme tibétain, de l'école du dzogchen qui signifie en tibétain : la grande perfection. Dans ce texte, on nous décrit la base de notre esprit comme étant au-delà de tout concept et originellement vide et pourtant source de tous les phénomènes. L'éveil consiste à reconnaitre la base de cet esprit originel. jlr L'ouvrage traduit par Nathalie Koralnik et Patrice Sammut , p. 112 (déjà posté en 2009) "1. La base Considérons d'abord la condition naturelle de la base. La condition... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2015

Chercher la racine de l'esprit

Patrick Sammut a placé sur son blog cette citation de Dilgo Khyentse Rinpoche "Lorsque vous poursuivez les pensées, vous ressemblez à un chien qui court après un bâton: chaque fois qu'on lance le bâton, vous courez après. Au contraire, soyez comme un lion qui, plutôt que de courir après le bâton, se retourne pour faire face au lanceur. On ne lance qu'une fois un bâton à un lion." Sogyal Rinpoche utilise la même image dans cette conférence. (J'ai fait un résumé rapide de l'essentiel pour ceux qui ne parlent pas anglais. ) ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2015

La liberté naturelle

  "Réjouissez-vous puisqu’il n’y a ni fond, ni origine, ni substance. Sans artifice et originellement pure, la nature de l’esprit N’est pas affectée par les phénomènes du monde apparent, pareils aux reflets dans un miroir. Sans concevoir d’objets dans la sphère des perceptions Ni imaginer un sujet dans l’esprit qui s’élève de lui-même, La Sagesse non duelle émerge de cette double perception, Tandis qu’objets et esprit se déploient comme ses ornements incessants.   L’éléphant qui ne s’approprie rien erre librement... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2015

Sans effort

"Pour ceux qui désirent l’illumination, le sens de l’absolu immuable Consiste à laisser l’esprit être détendu sans effort. L’esprit ordinaire, immuable et naturel, Non entaché par l’appréhension du samsara et du nirvana, réalise la libération dans son état naturel. (...) L’Esprit est sans effort et spontanément parfait ; Ne l’altérez pas avec les antidotes de la modification et de la transformation : laissez-le se détendre." Longchenpa Garab Dorje   LONGCHENPA, ANTHOLOGIE DU DZOGCHEN, Ecrits... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juillet 2015

La vacuité est l'unique savoir qui libère toutes choses

 Déjà publié en 2012. A lire encore et encore et à réaliser. jlr    "Au dedans, observe ton esprit : Même s'il capte l'attention quand on n'y prend pas garde, A l'examen, sa nature propre est introuvable; Un rien qui se donne pour quelque chose, vide et transparent; On ne peut le définir en disant : "C'est cela!" ce quasi néant bouillonnant.   Regarde ce qui vient au jour Dans chacun des dix orients : Quel qu'en soit l'aspect, La Réalité, son essence, Est la vacuité, esprit de l'abîme.   ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juillet 2015

laissez-le se détendre

  "La grande conscience intrinsèque impartiale apparaissant d’elle-même n’est pas Altérée par un [objet] appréhendé ni limitée par un sujet. Pareille à la nature de maya, non duelle et pure. Ainsi Quel est l’intérêt de réféchir, discourir ou contempler ? Il n’y a pas d’étapes de développement et de perfection, pas de dualité, pas d’union, Pas de point de vue ou de division des yanas*. Tous sont des conventions et des projections de l’esprit. Tous appartiennent à l’état d’apparition spontanée, simplement appelé... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2015

Ouvert, heureux

  "L'esprit dans sa nature propre est clarté, vivacité, nudité, transparence pure, brillance unique, ouvert, heureux, libre de centre et de périphérie. Un état qui est exempt de toute définition sans qu'aucun nom ne lui soit contradictoire." Guendune Rinpoché. Les clefs de l'esprit.  Merci à Jean-Louis    Quand on revient au centre il n'y a plus de centre, plus de périphérie mais un espace sans limite, vaste, ouvert, transparent, vide et plein. jlr  
Posté par josleroy à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]