17 février 2019

Et laisse l'esprit grand ouvert

    Rigdzin Shri Singha a dit: "L'esprit des êtres est toujours limité; Celui des Bouddhas est omniprésent. Laisser l'esprit aussi ouvert et vaste que l'espace: telle est l'injonction essentielle Qui permet d'approfondir la pratique."     Parfois, analyse ton esprit ; Assure-toi qu'il n'est pas chose tangible, qu'il est dépourvu de centre et de périphérie. Laisse ensuite cette découverte Prendre toute son ampleur.   Parfois, mêle ton esprit au ciel immaculé; Elève-le, étends-le, Et laisse... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 13:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 février 2019

Il n'y a pas de pause dans la méditation

Longchenpa, maitre dzogchen, 14 eme   "La méditation est expliquée aux êtresSelon leur niveau de capacité. Ceux qui ont les plus grandes capacitésgagnent la liberté par la réalisation de la nature fondamentale. Ils voient cette nature d'une manière qui est libred'un sujet et d'un objet de méditation. L'apparence phénoménale devient pour euxl'ouverture libre de la Base ;leur esprit est libéré de tout effort. La conscience libre de tout parti pris.coule comme un ruisseau incessant. Il n'y a pas de pause dans la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:56 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2019

Reposez-vous

 Admirable texte d'un des plus grands maitres spirituels : Longchenpa.   samantabhadra samantabhadri   "La conscience de soi a toujours été vide et sans racines depuis l'origine. Comme l'espace, elle est totalement transparente ; elle n'a ni extérieur, ni intérieur, ni d'espace intermédiaire. Vivante, claire et intacte, son éclat est sans entrave. C'est la pureté originelle dans sa forme la plus fondamentale, la conscience nue et vide du dharmakaya.Le Tantra du Son secret dit :Sans souvenirs du passé, ni pensées... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 décembre 2018

Maintenez la conscience éveillée

Une autre merveille du dzogchen. Découvrir la conscience éveillée, puis sans rien faire d'autre, se maintenir dans cette présence. Qui n'est pas même un faire. Mais une vigilance.   jlr   Samanthabhadra     "La vraie nature de notre propre conscience éveillée est très claire, aiguë, brillante, fraîche et nue. C'est la vue des bouddhas. Son essence est vide, sa nature est claire, et son énergie omnipénétrante. Aussi doit-on tout d'abord reconnaître sa propre nature, puis rester en sa propre place, et... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 09:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2018

dès que vous tournez votre regard nu sur vous-même

  Ce texte est une merveille. A lire et à relire. jlr     "Dans cette claire vacuité où les pensées passées se sont évanouies sans trace aucune, Dans cette fraîcheur où les pensées à venir ne sont pas encore :  A l'instant où s'établit le mode naturel sans fabrications, Voici cette conscience qui, à ce moment, est en elle-même tout ordinaire, Et dès que vous tournez votre regard nu sur vous-même, Ce regard qui n'a rien à voir débouche sur la clarté, La Présence dans son évidence, nue et vive, C'est... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 16:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 décembre 2018

Frapper l'essence en trois mots de Garab Dorje

Garab Dorje est le premier maître humain du Dzogchen selon l'école Nyingmapa du Bouddhisme tibétain. Selon la tradition bouddhiste tibétaine, il naquit de façon miraculeuse dans le royaume d'Oddiyana cent soixante-six ans après le parinirvana du Bouddha. Il disparut en « corps d'arc-en-ciel » et laissa son « testament secret » Frapper l'essence en trois mots (Tsig Sum Nèdek) à Mañjuśrīmitra. Voici ce texte : 1 Être directement introduit à sa propre nature 2 Décider définitivement sur cet état unique 3 Continuer dircetement avec... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 novembre 2018

Aucun effort

Texte dzogchen de Longchenpa, maitre tibétain dzogchen, XIV eme siècle. Longchenpa exprime ici à merveille le laisser-être de la présence immuable. Sans effort, tout surgit, et tout s'apaise dans cette lucidité éveillée, dans cette félicité accomplie dès l'origine. jlr   "A présent, lorsque tout émerge sans que vous l’acceptiez ni le rejetiez,Votre rigpa* passe au-delà, en cet espace de limpidité.Au moment d’embrasser la dimension de la félicité dans l’Un sans dualité,Vous vous libèrerez dans la Grande Perfection... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 novembre 2018

Chercher l'esprit

Un entretien avec Sam Harris (philosophe américain) sur le dzogchen et le retournement de la conscience. jlr   Sam Harris  :  Chercher l'esprit, ou le penseur, ou celui qui regarde, est souvent enseigné comme un exercice préliminaire en Dzogchen, et cela attire votre attention dans la bonne direction. C'est différent de se concentrer sur la sensation de la respiration. Vous portez simplement votre attention sur vous-même, et cela peut provoquer l'intuition dont je parle. Il est possible de chercher celui qui... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 07:57 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
28 octobre 2018

la conscience, laissée telle quelle.

  vu sur  http://khordong.blogspot.com/ "A mesure que vous progresserez, tout ce qui apparaît et existeDeviendra une seule sphère de conscience-vacuité qui embrasse tout,Au sein de laquelle tout est entièrement parfait et complet.Se produisant sans effort, spontanément accompli.Tout effort d’adoption ou d’abandon s’évanouit simplement,Et il n’y a plus, ni espoir ni peur du saṃsara et du nirvaṇa.La nature primordiale apparaît clairement —Le fruit : la conscience, laissée telle quelle."   Lama Mipam   ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 octobre 2018

Le vol d'un oiseau dans le ciel

Voici un nouveau livre de Matthieu Ricard sur la vie et l'oeuvre du maitre tibétain Patrul Pinpoche (1808-1887)   Le vagabond de l'éveil       Quelques extraits de textes de Patrul   Un texte de Patrul sur la libération des pensées dans la vacuité de la présence.  
Posté par josleroy à 22:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,