24 janvier 2021

Mimosas

J'ai reçu ces photos aujourd'hui de Franck Terreaux en balade près de Nice. Ca se confirme : Franck est bien sans tête. Merci à lui pour ce bain de mimosas et ciel bleu. jlr  

19 décembre 2020

Qui regarde?

Des dessins en première personne de Paul Heaston. On voit nettement que personne ne regarde la scène et que tout apparait dans l'espace ouvert de la concience. C'est un avec un dessin de ce genre que Douglas Harding s'est éveillé à sa vraie nature. jlr                  
Posté par josleroy à 12:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 novembre 2020

What else?

  Nous savons que Douglas Harding s'est éveillé à sa vraie nature en découvrant un autoportrait de Ernst Mach.     Voici un autre admirable autoportrait en première personne fait aujourd'hui par le dessinateur Paul Heaston:     En dessous des épaules, il n'y a rien : aucun observateur. Vacuité. Rien. Nada. Et la pièce apparait dans cette ouverture éveillée. What else? jlr  
Posté par josleroy à 20:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juin 2019

n'y être nulle part

"Cherchez-vous dans votre tête. Demandez-vous : suis-je vers le milieu, à un pouce derrière mon front? ou plus bas, à gauche, du coté de l'oreille? ... ou tout à fait dans le fond?.... Evidemment, vous n'y êtes nulle part. Et très vite, ça devient fort insolite, de n'y être nulle part. Et ce qui vous paraît encore bougrement plus insolite, c'est de ne pas être là, et que ceci ne change rien, c'est que dans cette pénombre déserte de votre crâne des pensées continuent de rouler - les vôtres, une vie, de sourdre, une... [Lire la suite]
01 juin 2019

Dans la vacuité, je disparais

  Dans la vacuité, je disparais et la splendeur du monde jaillit. jlr   Bourgogne, le 31 mai 2019   Mon ami Philippe Filliot en voyant cette photo m'a écrit ceci : "Cela me fait penser à ce qu'écrit le philosophe Louis Lavelle sur la sainteté : "Cessant d'être présent à l'ego, il devient présent à tout ce qui est". "C'est une chose admirable de voir que c'est au moment où je m'abandonne moi-meme, où je suis devenu rien, au moment où je suis comme vidé de tout ce que j'ai et de tout ce je suis, que le monde... [Lire la suite]
03 mai 2018

Tout est parfait

Mon ami François Matton m'a envoyé quelques uns de ses dessins de Belle Ile. J'aime beaucoup ses dessins de première personne ; je trouve qu'ils pointent vers l'Ouvert que nous sommes tous, naturellement. Et François dit bien ici que l'Ouvert et le monde ne sont pas séparés. Merci François ! jlr     "Je ne me sens pas du tout rétréci. Au contraire, je n'ai pas de limites. Je suis l'espace et tout ce qui apparaît, sans distance. Surtout, je n'ai plus l'impression de localisation (ce sentiment d'être quelqu'un quelque... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 janvier 2017

Paysage de neige

Aujourd'hui, lors de la deuxième journée de l'atelier, nous avons fait un exercice sur l'immobilité. Est-ce la Conscience-Présence que je suis qui bouge ? Ou est-ce le monde qui bouge en elle? Mon ami Daniel Zanin vient juste de m'envoyer une video sur l'immobilité, avec ce commentaire : "Je marche ou est-ce le paysage qui vient vers moi ? La caméra n'ayant pas de mental à vous de voir !"     On voit très nettement que le paysage bouge dans un espace vide et immobile, Le marcheur est sans tête. merci Daniel ... [Lire la suite]
04 juin 2016

EXERCICE DE POESIE PRATIQUEpar François Matton

  Vu sur P.O.L. "Nous vivons à partir d'une illusion : celle d’être une personne séparée de tout. C’est frustrant, c’est épuisant, je ne vous le fais pas dire. Pourtant il suffit d’être très attentif à ce que nous percevons réellement dans l’instant pour faire tomber cette illusion en un claquement de doigts. Et remettre alors magiquement les choses à leur juste place. Joie. Pour cela, avant de vous tourner vers le monde comme vous le faites d’ordinaire, tournez-vous donc cette fois vers vous. Ou, plus exactement,... [Lire la suite]
08 octobre 2015

Truffe à espace (et non truffe à visage)

      photo de Marc Verhelst
28 septembre 2015

Un koan moderne

Mais bon sang où suis-je ?    
Posté par josleroy à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :