25 mars 2017

Le "Je suis" est la porte

Une manière simple de découvrir ce que nous sommes est de suivre la sensation du "Je suis" jusqu'à la source. Cette sensation"je suis" qui est l'expérience de notre présence est toujours là; il suffit de la suivre comme un fil d'Ariane pour sortir de l'identification au corps. En effet nous limitons ce "je suis" au corps, aux pensées, aux émotions et à l'individu que nous croyons être. Mais si nous prêtons attention à la présence du "Je suis", nous allons découvrir qu'il n'est pas du tout individuel.   Cette méthode était... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 février 2017

Nisargadatta Maharaj et Douglas Harding

Dans l'entretien n° 28 extrait du livre de dialogues de Nisargadatta Maharaj, "Je Suis", on trouve une allusion à Douglas Harding. Je suis heureux que les deux personnes les plus importantes dans mon cheminement spirituel soient ici réunies :      "Question : Je viens d'un pays lointain. J'ai fait mes propres expériences intérieures et j'aimerais que nous échangions nos impressions. Maharaj : Tout à fait d'accord. Vous connaissez vous vous-même ? Q : Je sais que je ne suis pas le corps. Pas plus que je ne suis... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2017

Votre véritable nature d'être infini

  Ramana Maharshi disait :   "Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?" L'enseignement de Ramana Maharshi, éditions Albin Michel   Ce que dit Ramana est très juste. Nous nous prenons pour un... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2017

Shankara et la non-dualité

Nous venons d'éditer aux éditions Almora un livre sur le philosophe indien Shankara, écrit par Michel Hulin. Shankara est un des plus grands philosophes indiens, le Platon de l'Inde si l'on veut. Ce livre est la référence incontournable pour ceux qui s'intéressent à la pensée de l'Inde, à la philosophie, et à l'advaita vedanta. Il est écrit par Michel Hulin, le plus grand spécialiste français de Shankara. jlr         Extraits " Le sujet humain qui, en droit, coïncide avec la réalité ultime se perçoit... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 janvier 2017

Nouveau livre de Mooji : Avant Je Suis

Nous publions ce mois-ci aux éditions Almora un nouveau livre de Mooji Avant Je suis Extrait : " Question : D’une certaine façon, je sais de quoi tu parles, Mooji. Je pratique la méditation vipassana, et je sais que l’agitation du mental diminue quand j’en fais. Et je connais plusieurs exercices de pranayama qui…   Mooji : Tu penses connaître tant de choses, mais que connais-tu réellement ? Tu as vécu dans l’idée que tu dois développer des compétences pour gérer la vie et la contrôler, ou du moins pour y naviguer en... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 21:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2017

L'absolu est-il conscient ? 1

Je voudrais réfléchir sur cette question : L'absolu est-il conscient de lui-même ? Dans certains textes, et à peu près partout sur le net dans les milieux de la  non-dualité contemporaine, on identifie l'absolu et la conscience. ABSOLU = CONSCIENCE Non seulement l'absolu est conscient de lui, lit-on, mais la conscience est une de ses caractéristiques principales. C'est pourquoi, il n'est pas seulement conscient de lui mais il est conscience. Un absolu inconscient parait une contradiction dans les termes. Ainsi l'absolu est-il... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 14:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 janvier 2017

L'espace se découvre

  "La destinée ne se rapporte qu'au nom et à la forme. Puisque vous n'êtes ni le corps ni le mental, la destinée n'a aucun contrôle sur vous. Vous êtes complètement libre. La tasse est conditionnée par sa forme, sa matière, son usage etc. Mais l'espace au sein de la tasse est libre. Il se trouve qu'il est dans la tasse seulement lorsqu'il est vu avec la tasse. Autrement, il est simplement l'espace. Tant que le corps existe, vous semblez être incarné. Sans le corps, vous n'êtes pas désincarné, vous êtes simplement." ... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 décembre 2016

Le Soi est pure conscience

  Le yoga vasishtha est un texte indien du moyen-âge très célèbre. Un auteur inconnu en fit un condensé sanskrit, qui fut traduit en anglais par un disciple de Ramana Maharshi, du nom de Swami Sureshananda. Ramana aimait beaucoup le Yoga Vasishtha et le citait souvent. J'ai commandé le texte sanskrit pour vérifier sur le livre même, mais en attendant voici ma traduction à partir de l'anglais d'un petit extrait du livre qu'on trouve à la librairie de l'ashram de Ramana 21. Le Soi est sans commencement ni fin. Il est... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 20:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 décembre 2016

C'est Toi

"Il y a un chemin direct vers la Vérité. Parce que si la Vérité ne se trouve qu'à la fin d'une certaine pratique, elle ne peut être vraie. Cela signifie que la Vérité est limitée. Elle a une condition. Mais la Vérité est toujours la Vérité. À n'importe quel moment, en toutes circonstances, où que tu sois, quel que soit le lieu où tu te trouves, quand tu regardes vraiment à l'intérieur, Cela, la Vérité, est toujours présente et elle demeure identique, car la Vérité est la conscience intemporelle et immuable. «Toi», celui qui la... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2016

La vision réelle

Ma Ananda Moyi     La vraie vision est sans yeux en effet. Elle n'a pas besoin d 'un observateur. Nous voyons à partir d'une immense ouverture, d'une vacuité sans limite et sans forme. Alors, il n'y a plus d'observateur, ni d'observé. Plus de dualité entre sujet et objet. jlr  
Posté par josleroy à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,