31 décembre 2020

cela qui reste

  Un texte de Denis Marie sur son blog     "Afin de contempler, nous ne faisons pas une chose en plus, mais à l’inverse certaines en moins. La contemplation se goûte à la Source, là d’où émerge la vie, la présence de l’Être. Dans un premier temps, laisser tous nos “faires” peut être utile afin d’identifier “cela qui reste” qui ne résulte pas d’une élaboration. Mettez-vous à l’écart et à l’arrêt des activités du corps, de la parole et de l’esprit. Simplifiez-vous… Maintenant, rencontrez “cela qui reste” et qui... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 14:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 décembre 2020

Présence encore

 
Posté par josleroy à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2020

Présence

    "Restez où vous êtes, ne changez ni de milieu ni de manière d’être, mais devenez disponible à votre fonctionnement émotionnel, intellectuel et sensoriel. Le silence que vous cherchez ne se trouve pas quelque part, mais dans votre présence à ce qui se présente." Jean Klein  
Posté par josleroy à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 décembre 2020

L'éveil est simple

"L'éveil est simple."       "Voir sa vraie nature est simple, naturel et évident. Nous attendons peut-être de l'extraordinaire, nous espérons peut-être des pouvoirs, nous rêvons peut-être d'extases sublimes. Mais s'éveiller c'est découvrir l'extraordinaire du banal, le pouvoir simplement d'être et la joie du moment présent. Vivre à partir de l'espace de la conscience vide-pleine recèle bien plus que ce que nous pouvons attendre et bien moins sans doute que ce que nous fantasmions: bien plus parce que nous... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 13:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 décembre 2020

Comme reconnaître quelqu'un

      "Dire que l'on réalise l'état ultime du Mahamoudra et penser que l'on accomplit ainsi quelque chose de nouveau est une erreur, car la réalisation du Mahamoudra est présente en nous de manière permanente, depuis des temps sans commencement. Simplement, elle est temporairement recouverte des voiles de nos actions karmiques. Lorsque l'on réalise enfin l'essence de son propre esprit, on se rend compte que cet état ultime du Mahamoudra a toujours été là présent en nous : reconnaître l'essence de son propre... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 12:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 décembre 2020

Rejoindre la demeure

Un beau texte de Denis Marie sur le retour en Soi.  J'ai mis d'ailleurs mquelques uns de ses textes dans mon livre Retour à soi, Retour au Soi.  Jlr "Regarder en soi, ce n’est pas regarder sa pensée, mais l’ouverture, l’éclat même de l’Esprit. Le fait de “regarder”, d’en prendre conscience, nous restitue dans “l’Espace”, le “Silence originel” duquel surgissent et repartent les pensées. Regarder l’Esprit c’est comme rentrer chez soi. C’est glisser jusque vers son cœur et rejoindre sa véritable place, la demeure.... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 11:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 décembre 2020

Pas spectaculaire

      "N'espérez jamais que vous expérimenterez quelque chose de spectaculaire mais, honnêtement, il n'y a rien de plus étonnant que la reconnaissance de la conscience pure. Colère, addiction, peur et toutes les autres tendances habituelles perdent leur pouvoir. Il n'y a pas l'épaisseur d'un cheveu à créer ou à cultiver en méditant mais nous devons nous habituer à reconnaître cette conscience pure".    Tulku Urgyen Sources : http://quotes.justdharma.com/nothing-spectacular/ "Don’t ever... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 décembre 2020

Article inédit de Douglas Harding, GRANDISSONS

Article inédit de Douglas Harding, Traduit par José Le Roy     "GRANDISSONS L'homme est un exemple choquant d'un développement interrompu. Lorsqu'elle n'est pas interrompue, notre vie est une aventure en quatre étapes. D'abord, le nouveau-né qui n'a pas de limites. Deuxièmement, l'enfant qui, parfois, est d'accord avec les adultes pour dire que l'objet dans le miroir est lui-même, alors que le reste du temps, il est toujours sans limite. Troisièmement, l'adulte qui a perdu son espace et est devenu son visage.... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 18:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 décembre 2020

Joyeux Noël

  Joyeux Noël à tous ! Bonnes fêtes et merci de votre fidélité à ce blog. Et voici Douglas Harding parlant - à 96 ans - du Père Noël. Le cadeau le plus extraordinaire est d'ÊTRE. Et nous sommes déjà ce JE SUIS. jlr      
Posté par josleroy à 12:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 décembre 2020

Un article inédit de Douglas Harding :Mach et Compagnie

    MACH et compagnie.   Ce chapitre porte principalement sur le professeur allemand Mach et sur ce qu'il a appelé son Diagramme. Néanmoins, en ce qui me concerne, l'histoire commence avec un professeur anglais dans une université anglaise, et se termine avec un autre professeur anglais dans la même université. J’ai été étudiant dans la même université anglaise de 1927 à 1931, et c'est grâce à mon contact avec le professeur Karl Pearson et son travail que j'ai (en temps voulu) rencontré par hasard Ernst Mach, que... [Lire la suite]
Posté par josleroy à 16:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]