padmasambhava

 

 

"Regardez dans l'esprit éveillé de votre propre conscience !

Il n'a ni forme ni couleur, ni centre ni périphérie.

En premier lieu, il n'a pas d'origine et il est vide.

Deuxièmement, il n'a pas de demeure, et il est vide.

Enfin, il n'a pas de destination, et il est vide.

Ce vide n'est pas fait de quelque chose, il est clair et conscient. Quand vous voyez cela et que vous le reconnaissez, vous découvrez votre visage originel. Vous comprenez la nature des choses. Vous avez alors vu la nature de l'esprit, résolu l'état de base de la réalité et tranché les doutes sur les sujets à connaître.

Cet esprit éveillé de la conscience n'est pas fait d'une substance matérielle quelconque ; il existe en soi et est inhérent en vous-même.

C'est la nature des choses et elle est facile à réaliser parce qu'elle ne doit pas être recherchée ailleurs.

C'est la nature de l'esprit et elle ne consiste pas en un observateur concret et en quelque chose sur lequel on a l'impression de se fixer.

Elle défie les limites de la permanence et de l'anéantissement.

En elle, il n'y a rien à éveiller ; l'état d'éveil est votre propre conscience qui est naturellement éveillée.

En elle, il n'y a rien qui puisse aller aux enfers ; la conscience est naturellement pure.

En elle, il n'y a pas de pratique à effectuer ; sa nature est naturellement consciente.

Cette grande vision de l'état naturel est présente en vous-même :

comprenez qu'il est inutile de la chercher ailleurs."


Padmasambhava

tard. josé le roy