Screenshot_20200214-073111_Facebook

 

« L’homme n’a pas besoin de voyager pour s’agrandir ; il porte avec lui l’immensité.

Asseyez-vous sur le tronc de l’arbre abattu au fond des bois ;

si dans l’oubli profond de vous-même, dans votre immobilité, dans votre silence,

vous ne trouvez pas l’infini,

il est inutile de vous égarer aux rivages du Gange. »


Chateaubriand,

Mémoires d’outre-tombe, 4e Partie, Livre X