2586b4265cc7eb213535df272bc183f8

 

Dès le matin, dès que nous nous réveillons, nous revêtons le masque du personnage, nous nous rhabillons de notre individualité.

Peut-être, y a-t-il un petit moment au réveil, une sorte d'intervalle, où  nous ne sommes pas encore identifié à notre petit moi, où nous sommes encore cette conscience vaste, pleine encore de la paix du sommeil profond.

Mais très rapidement, nous redevenons le petit personnage auquel nous avons l'habitude de nous identifier;

très rapidement, nous remplissons l'immense espace de la conscience par une petite boule de chair dans laquelle on s'enferme, on se limite.

Pas étonnant que nous vivions stressés;

pas étonnant que nous vivions apeurés;

pas étonnant que nous vivions à l'étroit,

puisque nous délaissons l'immensité de la Liberté pour vivre en tant que chose.

La pratique de la vigilance consiste à reprendre conscience, moment après moment, de l'immense espace au-dessus de nos épaules, dans lequel le monde apparait, et dans lequel nos pensées vont et viennent.

Si vous le faites un instant,

en un instant vous êtes libres.

jlr