foster 1

Jeff Foster

LE CŒUR DE LA MÉDITATION

"On me demande parfois :
« Jeff, tu médites ? »

La réponse est non, pas du tout.

Ou, eh bien, oui, je le fais,
tout dépend
de ce que tu appelles méditer.

Je n'ai pas de pratique
de méditation formelle.
Pas d'horaire.
Pas de technique.

Pas d'encens.
Pas de photos de gourous
sur mon guéridon.

Je ne me dis jamais :
« Je médite maintenant. »

Et pourtant,
tout au long de la journée,
je me retrouve en pleine méditation.

Absorbé dans l'Immédiat.

Qu'est-ce que c'est que cette méditation, alors ?

Pure fascination pour l'instant,
exactement comme il est...

Consentement absolu...

Toute expérience
baignant dans la curiosité.

Je n'ajoute rien.

Je n'enlève rien.

Pas de but.

Pas de recherche.

Pas d'ordre du jour.

Aucun état spécial à atteindre.

Aucune expérience particulière à avoir.

Pure merveille.

L'extraordinaire banalité de ce qui est.

La vie vécue...

En fin de compte,
ce n'est pas quelque chose que je fais.

En fin de compte,
c'est ce que je suis vraiment.

Cette conscience ouverte,
enfantine, innocente,
absorbant doucement
chaque son,
chaque image,
chaque odeur,
chaque sensation,
chaque sentiment,
attirant tendrement un « monde »,
oui, embrassant un monde
comme une mère
embrasse son jeune enfant.

Je suis donc la mère de mon monde.

Je suis l'espace qui contient l'ordinaire.

Je suis le silence au cœur des choses.

Je suis la Capacité de joie et de chagrin.

Je n'ai jamais besoin
de chercher une expérience
plus « vivante »,
plus « profonde » ou « spirituelle »,
car ce moment ordinaire
est si profondément sacré.
Si beau...
Inondé de grâce...

Complet.
Toujours complet.

Le verre craquelé d'un abribus.

Le regard d'un étranger,
cachant et trahissant
des siècles de douleur et de nostalgie.

Le frisson sur ma joue
quand je vais à la rencontre d'un bon ami.

J'avais l'habitude de méditer...

La méditation est entrée dans mes os.

Maintenant je suis la méditation...

L'immensité qui embrasse un monde entier.

Jeff Foster

et bientôt chez Almora le nouveau livre de Jeff Foster

joy