Ilie Cioara (1916-2004) est un mystique qui vécut en Europe de l'Est ; il est l'auteur de plusieurs livres, dont The silence of the mind.

La revue du 3eme millénaire avait publié un extrait de son témoignage d'éveil (N°124, été 2017).

 

ilie_cioara

 

"J’avais 55 ans. Alors que je me réveillais de mon sommeil, comme d'habitude à 6 heures du matin, j'ai remarqué que, psychologiquement, je fonctionnais totalement différemment de la veille

L'esprit avait perdu son agitation habituelle. Dans un état de sérénité que je n'avais· jamais éprouvé auparavant, je fonctionnais en parfaite communion avec toute ma structure somatique : mon corps et mon psychisme constituaient une parfaite unité. Mon esprit n'allait nulle part, ni en avant ni en arrière, en contact permanent avec l’ïnstant présent.

Après le petit déjeuner, je suis parti au travail. Dans la rue, le tram, tout me semblait autrement. Mon âme voyait et entendait un écho mys­térieux, un sentiment d'être embrassé par une totale affection.

Ma surprise fut si grande qu'elle m'em­pêcha de comprendre le mystérieux phéno­mène que je ne réussissais pas à mettre en mots. J'avais lu, bien sûr, beaucoup de des­criptions de l'Éveil, de l'illumination, de la Libération, mais il y a une grande différen­ce entre la simple connaissance intellec­tuelle - la compréhension rationnelle - et l'expérience directe et réelle du phénomè­ne. De plus, il ne peut y avoir aucune com­paraison entre les deux. Le premier est le produit de l'intellect conditionné, et le second a lieu dans l'infinité.

Ce n'est qu'après quelques heures que j'ai réalisé ce qui m'était arrivé, sans pour­suivre ce "quelque chose" comme un idéal à accomplir. J'étais, pour employer une comparaison, dans la situation d'un homme aveugle de naissance, qui venait de recouvrer la vue après avoir été opéré. Tout autour de moi était nouveau. J'avais une vision globale des choses ; car un esprit silencieux permet aux sens de percevoir les choses telles qu'elles sont.

L'esprit dans sa totalité était devenu, par le silence, un immense miroir où le monde extérieur se reflétait. Et le monde que je percevais directement à travers mes sens me révéla sa propre réalité. Mes amis, mes proches ou les étrangers, étaient consi­dérés sans distinction, avec un sentiment d'amour que je n'avais jamais ressenti auparavant.

Lorsqu'une réaction du mental surgis­sait, elle disparaissait immédiatement en contact avec l'éclat de l'Attention imper­sonnelle. Un état de joie tranquille et omni­présente me caractérisait en toutes circons­tances, agréables ou douloureuses. Mon comportement était celui d'un simple témoin, parfaitement conscient de ce qui se passait autour de moi, sans affecter mon état général de paix."

Ilie Cioara