Une amie, Aude, m'a envoyé une belle citation de la philosophe Simone Weil que je complète avec d'autres passages de son oeuvre, où l'on voit que Simone aspirait à aller au-delà du "je" vers le "rien" pour trouver le "tout", qu'elle appelle Dieu.

jlr

pesanteurgrace

 

« Mon Dieu, accordez-moi de devenir rien. À mesure que je deviens rien, Dieu s'aime à travers moi »

« Je suis tout. Mais ce «je » là est Dieu. Et ce n'est pas un je. »

"Dieu m’a créée comme du non être qui a l’air d’exister, afin qu’en renonçant par amour à cette existence apparente, la plénitude de l’être m’anéantisse.".

  « Comme les Hindous l'ont vu, la grande difficulté pour chercher Dieu, c'est que nous le portons au centre de nous mêmes. Comment aller vers moi ? Chaque pas que je fais me mène hors de moi. C'est pourquoi on ne peut pas chercher Dieu. Le seul procédé, c'est de sortir hors de soi et de se contempler du dehors. Alors, du dehors, on voit au centre de soi Dieu tel qu'il est. Sortir de soi, c'est la renonciation totale à être quelqu'un, le consentement complet à être seulement quelque chose »

« Notre moi disparaissant doit devenir un trou à travers lequel Dieu et la création se regardent »

« Que je disparaisse afin que ces choses que je vois deviennent, du fait qu'elles ne seront plus choses que je vois, parfaitement belles. »

« Je ne désire nullement que ce monde créé ne me soit plus sensible, mais que ce ne soit plus à moi qu'il soit sensible. À moi, il ne peut dire son secret qui est trop haut. Que je parte, et le créateur et la créature échangeront leurs secrets.

« Voir un paysage tel qu'il est quand je n'y suis pas. »

Simone Weil