La présence éveillée est déjà là, avant même qu'on se mette à la chercher

C'est notre conscience même, vaste comme le ciel

Tout apparait en elle : pensées, émotions, sensations, sons, formes, couleurs, etc.

 

Je ferme les yeux ! elle est là sans limite;

J'ouvre les yeux ! elle est la vaste ouverture à la place de ma tête.

N'allons surtout pas l'identifier au corps ou aux pensées !

Le corps est en elle, et non elle dans le corps!

 

D'abord nous reconnaissons la vacuité éveillée,

puis nous nous reposons dans la splendeur de la claire lumière

au-delà de la méditation et de la non-méditation.

 

jlr

 

printemps