arc

 

Vivre à partir de notre vraie nature ne signifie pas que tous les événements de notre quotidien vont être désormais faciles, que nous n'allons plus souffrir et que nous allons vivre au-dessus de l'arc-en-ciel.

C'est là une vision romantique de la spiritualité.

L'espace de notre vraie nature accueille tous les événements, ceux qui nous paraissent agréables (boire du thé en regardant un bon feu) mais aussi ceux qui nous paraissent désagréables (comme une douleur physique).

Il ne s'agit pas de se réfugier dans la vacuité, pour fuir le monde et ses problèmes.

Au contraire.

La vacuité, l'espace de notre Présence, est une ouverture à tout ce qui est.

Et c'est précisément elle, l'Ouverture, qui nous permet d'accueillir ce qui auparavant aurait été impossible à accepter.

La vie tout entière devient alors baignée de la Présence.

Et ce qui nous semblait "désagréable" ne l'est plus autant.

Le point de vue a changé désormais. Avant on vivait les événements à partir de l'ego seulement, à partir de ses jugements conditionnés, de ses peurs et de ses espoirs. Il y a des choses que l'ego aime, d'autres qu'il déteste; il accueille les premières avec facilité mais rejette les autres : Il est exclusif, pas inclusif.

L'Ouvert est inclusive ; elle offre un accueil inconditionnel du Réel.

Maintenant les événements sont vécus à partir de l'espace infini de la Présence.

Quoi que ce soit qui arrive, il y a en nous de l'espace pour le laisser arriver et pour le laisser partir.

Vivre à partir de l'Espace illimité de la conscience nous donne une liberté inouïe, non pas la liberté de fuir le monde,  mais de l'accueillir.

Et de l'aimer...

 

jlr