miroir

 

Ce n'est pas en regardant le miroir que je peux me voir,

car là je ne trouve qu'une apparence, qu'un reflet.

C'est en retournant mon regard vers sa source

que je découvre qui je suis vraiment,

mon essence.

 

Dans le miroir, je ne vois qu'un petit visage limité, qui vieillit, qui change, 

je ne vois qu'un masque auquel je m'identifie depuis si longtemps.

 

Ici, au-dessus de mes épaules,

je m'éveille à la clarté sans âge, à l'espace sans limite,

à l'ouvert infini.

Je découvre ce que le zen appelle mon visage originel,

et je suis libre.

 

jlr