Je suis en train de lire le dernier livre d'Erik Sablé (qui publie aussi chez Almora).

Ce livre est consacré à l'éveil et est vraiment très intéressant et utile.

Il présente une perspective générale de l'éveil et cherche à répondre à la question  : Qu'est-ce que l'éveil ?

 

sable

"Quatrième :

Après avoir été identifiés au rêve de la nuit, nous sommes identifiés à un autre rêve, celui de nos pensées, de nos émotions, de nos préoccupations. Elles sont comme un voile jeté sur le monde. Elles nous absorbent, nous possèdent et nous demeurons prisonnier des ombres du miroir. S'éveiller c'est traverser le miroir et voir la réalité du monde dans toute son intensité, sa splendeur. Nous pouvons qualifier ce vécu d'illumination, de satori, de nirvana, ou d'éveil, dans la mesure où, vis-à-vis de lui, le monde dans lequel nous sommes habituellement et que nous qualifions de réalité, semble un état d'endormissement. Ce livre décrit les différents aspects de cette expérience fondamentale qui devrait être la préoccupation majeure de l'être humain. Il montre aussi comment l'éveil donne un autre éclairage sur les grands problèmes de la philosophie : le sens de la vie, la conscience, l'espace, le temps, la liberté..."

 

Extrait :

"Toutes nos spéculations philosophiques ou même scientifiques sont remises en cause par cette « vision du monde» générée par l'éveil.  

Cette vision n'est d'ailleurs pas nouvelle. L'éveil n'est pas l'acquisition de quelque chose de nouveau, car nous ne faisons que retrouver ce que nous avons toujours été de toute éternité.

Un vieux conte oriental parle d'un roi qui a oublié qu'il est roi. Il erre dans son propre royaume tomme un mendiant. Jusqu'au jour où un événement lui rappelle soudain sa condition royale.

S'éveiller, c'est retrouver sa demeure originelle : retrouver une réalité qui a toujours été présente. Il n'est pas question d'évolution, de conquérir progressivement une réalité qui n'existait pas, mais de réaliser ce qui a toujours été présent.

Nous avons toujours l'impression d'avancer, de nous élever, de nous diriger vers un but que nous imaginons plus ou moins merveilleux. Du moins, nous avons l'espoir de changer, d'échapper à la maladie, à l'anxiété, pour atteindre ( enfin) un territoire de paix. La sérénité, l'illumination, la conscience cosmique se trouvent au bout du chemin.

En réalité, cette attitude est le fruit du fonctionnement de notre esprit. Le mental a une vision linéaire de la réalité. Les choses sont objectivées, disposées les unes à côté des autres, pour être appréhendées, saisies. De ce fait nous pensons qu'elles évoluent.

Or, précisément, l'éveil ne peut pas être appréhendé, il échappe complètement à cette vision linéaire. Il la foudroie.

Il suffit d'écarter le voile pour vivre l'éveil. bien que ce voile n'ait pas réellement d'existence et que l'acte même d'écarter le voile soit lui aussi illusoire. Comme le dit Huang-Po, il s'agit juste de prendre conscience de la perle que nous cherchions en vain alors qu'elle se trouvait là où elle a toujours été : au milieu de notre front.

S'éveiller, c'est comprendre une vérité qui existe de toute éternité. Après le grand bouleversement de l'éveil, nous sommes là où nous avons toujours été sans le savoir."

Erik Sable,

Dervy