Une interview en anglais de mon ami Richard Lang parlant de La vision Sans Tête de Douglas Harding