Il n'est pas nécessaire de rechercher l'absence de bruits pour touver le silence ; le silence est ce qui entend les bruits.

Il n'est pas nécessaire de demeurer assis à ne rien faire pour trouver la paix ; la paix est toujours en nous, que nous soyons actifs ou pas.

Il n'est pas nécessaire (et c'est même impossible) de ne plus penser pour découvrir l'espace de la conscience; la conscience est toujours là, qu'il y ait des pensées ou pas.

Il n'y a rien à rejeter dans notre expérience pour s'éveiller à sa vraie nature. Les sensations, les mouvements, les pensées, les paroles...tout apparait dans la Pure Conscience éveillée.

Le secret c'est de prendre conscience à la fois du monde et de l'Ouvert dans lequel il apparait.

Et alors plus rien ne gène l'accès à la conscience.

Au contraire, les bruits révèlent le silence, les pensées décorent la conscience, l'action surgit du vide...

S'il n'y avait que le vide, ce serait ennuyeux peut-être...

S'il n'y avait que le monde, ce serait un enfermement total...

Mais vivre à la fois le vide et les formes sans dualité, c'est un délice, un mystère, une source d'émerveillement et d'étonnement.

jlr

sourire enfant